•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fuite de gaz force la fermeture de l'aéroport de Saint-Hubert pendant plusieurs heures

Un travailleur observe le site où des travaux d'excavation ont provoqué la fuite de gaz.

La fuite est survenue lors de travaux d'excavation non loin de l'aéroport de Saint-Hubert.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une fuite de gaz a forcé l’évacuation de 208 résidences, la fermeture préventive de l’aéroport de Saint-Hubert et une interruption de courant pour quelque 600 clients d’Hydro-Québec, mardi durant l'après-midi et une partie de la soirée, à Longueuil.

Le Service de sécurité incendie de l'agglomération de Longueuil a indiqué qu’un entrepreneur avait provoqué cette fuite en heurtant, lors de travaux d'excavation, une conduite de gaz naturel de 15 centimètres (6 pouces) de diamètre.

Cette conduite a été sectionnée en bordure de l'aéroport de Saint-Hubert, sur le chemin de la Savane.

Les risques d'explosion ne sont pas nuls, mais très minimes, a assuré le chef de division du service d'incendie, Michel Huguerot.

Un périmètre de sécurité d'un rayon de 600 mètres a été mis en place. Certains commerces de proximité ont également dû être fermés par mesure de prévention.

Selon la porte-parole d'Énergir, Catherine Houde, le gaz a été redirigé vers une conduite de contournement pour permettre de maintenir l'alimentation de la clientèle.

La fuite a finalement été colmatée un peu avant 21 h.

L'aéroport a été rouvert, et les autorités examinaient les maisons avec les résidents pour « s'assurer qu'il n'y a pas présence de gaz », a expliqué en entrevue Michel Huguerot, porte-parole du Service de sécurité incendie de Longueuil.

Cette dernière opération devait être finalisée dans le courant de la soirée pour permettre à tous les résidents de regagner leur domicile. Le courant devrait aussi être rétabli d'un seul coup pour les quelque 600 clients touchés.

Des lectures dans les rues laissaient croire à l'absence de présence de gaz.

Avec les informations de La Presse canadienne

Grand Montréal

Prévention et sécurité