•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Aquarium de Vancouver accepte l'interdiction de garder de cétacés en captivité

La béluga Aurora.

Aurora, une béluga femelle de 30 ans, est morte à l'Aquarium de Vancouver en 2016.

Photo : Aquarium de Vancouver / Meighan Makarchu

Radio-Canada

L’Aquarium de Vancouver accepte de respecter l'interdiction de garder des cétacés en captivité, dans son nouveau contrat de 35 ans avec la Commission des parcs de Vancouver.

L’établissement abandonnera de plus sa poursuite contre la Commission pour les revenus perdus en raison de cette interdiction.

En 2017, la Commission des parcs de Vancouver a interdit à l’Aquarium de garder en captivité des baleines et des dauphins.

La société Ocean Wise, qui gère les activités de l'Aquarium, avait répondu à la décision en lançant une poursuite contre la Ville, affirmant que des millions de dollars en revenus seraient perdus et que cela constituait une violation de contrat.

Dans un courriel, Ocean Wise a déclaré mardi avoir accepté de ne plus garder des cétacés dans l’aquarium du parc Stanley.

Le courriel interne venant du président de l’Aquarium de Vancouver explique que le nouveau contrat permettra à l’organisme de lancer son plan stratégique de cinq ans.

« Tout sera fait dans le but de stimuler des discussions réelles et pratiques, que ce soit pour protéger un écosystème vital, pour prévenir la disparition d’une espèce menacée ou pour assurer la durabilité de nos ressources pour les générations futures. »

L’Aquarium promet également de poursuivre ses programmes de recherche sur la vie marine. L'établissement dirige ses opérations dans le parc Stanley depuis 1956.

Aucun épaulard n’a été gardé en captivité depuis 2001.

Au cours du mois de juin, le gouvernement fédéral a approuvé une loi interdisant de maintenir des baleines et des dauphins en captivité partout au Canada.

Colombie-Britannique et Yukon

Faune marine