•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passages communicants : un périple de 150 jours rarement vécu

Dessin représentant une jeune fille en train de courir.

Ce tableau illustrant une jeune fille se retrouve dans l'exposition « Passages communicants » du Conseil des arts du Canada.

Photo : Radio-Canada

Marie-Ève DuSablon

Le Conseil des arts du Canada change d'allure. Après les portes du métro de Montréal de Michel de Broin, la direction propose cette fois-ci un voyage sur les trois côtes du Canada avec l’exposition Passages communicants.

L’exposition présente une quinzaine d’oeuvres d’artistes en arts visuels qui ont puisé leur inspiration dans l’expédition maritime Canada C3, organisée à l'occasion du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

À bord du brise-glace MV Polar Prince, ces derniers ont été inspirés par les rencontres avec diverses communautés autochtones, les paysages, mais aussi par l’ampleur des changements climatiques.

La navigation du légendaire passage du Nord-Ouest le long des côtes du Canada, aujourd’hui possible, est un signe inquiétant de l’évolution et de l’effet déjà réel des changements climatiques sur les communautés côtières du Canada , raconte la commissaire de l'exposition, Melissa Rombout.

Pour Tammy Scott, directrice des communications au Conseil des arts et passagère de l'expédition, ce voyage lui a permis de constater l'ampleur des changements climatiques, qu'elle décrit comme papables et alarmants.

Ça m’a fait penser qu’il faut que je prenne des décisions importantes dans la façon, que moi, je mène ma vie.

Tammy Scott, directrice des communications au Conseil des arts

Les artistes de l'exposition :

  • Lizzie Ittinuar
  • Sarni Pootoogook
  • Deanna Bailey
  • Soheila Esfahani
  • Christine Fitzgerald
  • Anna Gaby-Trotz
  • Phil Irish
  • Benjamin Kikkert
  • Paula Murray
  • Dominique Normand
  • Geoff Phillips
  • Francine Potvin
  • Leslie Reid
  • Rachel Rozanski
  • Véronique Tifo

Découvrir le visage caché des peuples autochtones

En plus de la prise de conscience environnementale, l’artiste métisse Dominique Normand confie que les rencontres avec les communautés autochtones ont été révélatrices. Quand on m’a parlé d’un voyage qui m’amènerait à visiter d’autres communautés autochtones, les Inuit, c’était comme un rêve qui devenait réalité, dit-elle.

Une oeuvre de l'artiste métisse Dominique Normand.

Une oeuvre de l'artiste métisse Dominique Normand.

Photo : Radio-Canada

N’ayant pas vécu dans les communautés, c’était un moyen pour elle de se reconnecter avec les cultures autochtones. Mme Normand a fait le trajet de Saint-Jean, à Terre-Neuve, jusqu’au Labrador. Sa rencontre avec un iceberg a été déterminante dans la création de ses tableaux.

L'artiste métisse Dominique Normand en entrevue.

L'artiste métisse Dominique Normand a participé à l'expédition maritime Canada C3.

Photo : Radio-Canada

Il faisait 20-25 degrés cette journée. On sentait la fraîcheur du morceau de glace. On entend le ruissellement. Il sue. Il est en train de fondre. Tout d’un coup, ça m’a apparu plus comme un être qu’un morceau de glace. Il était vivant, raconte-t-elle.

L’histoire qui est racontée par eux, ce n’est pas la même qu’on a lue dans nos livres d’histoire.

Dominique Normand, artiste métisse

Mme Normand fait d’ailleurs une comparaison entre l'iceberg et les communautés autochtones du Canada. Comme cet imposant morceau de glace flottant, une grande partie de leur identité est encore méconnue ou cachée.

Ottawa-Gatineau

Arts visuels