•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg annule ses plans d'embauche pour le démantèlement des camps de sans-abri

Des morceaux de carton, des bouts de tissus et des paniers sur le sol dans un parc.

Un campement de sans-abri, qui s'étaient installés temporairement au parc Coronation, dans le quartier Norwood, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg revient sur sa décision d’embaucher une entreprise pour démanteler les camps de sans-abri. Plusieurs groupes de défense des intérêts des itinérants de Winnipeg ont fait pression pour exiger que la Ville annule ce projet.

En mai, la Ville a publié un appel à propositions sur son site Internet, à la recherche d'un entrepreneur pour l'aider à se débarrasser des « déchets volumineux » (tels que des matelas, des bâches et des chariots d’épicerie) qui constituent des abris temporaires pour sans-abri, et pour la collecte de seringues et d’objets « présentant un danger biologique » dans les parcs et d'autres lieux publics.

Cette démarche constituait la réponse au nombre croissant de plaintes au service municipal 311 au sujet de seringues usagées et d'objets tranchants, soutenait la Ville.

Un porte-parole a confirmé, mardi, que la demande a finalement été retirée, à la suite d'une réunion avec plusieurs groupes travaillant avec des personnes vulnérables.

Ceux-ci estimaient que ce plan manquait de vision et pourrait causer plus de tort aux personnes vulnérables, qui font déjà face à de nombreux défis. 

Avec des informations de Laura Glowacki, CBC

Manitoba

Affaires municipales