•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Armée du salut réduit le nombre de lits de son futur refuge dans Vanier

Maquette du projet de l'Armée du salut .

L'Armée du salut a annoncé mardi des modifications à son projet de refuge dans le secteur de Vanier.

Photo : Armée du Salut

Radio-Canada

L’Armée du salut a annoncé mardi qu’elle compte rendre disponibles de 70 à 100 lits pour de l’hébergement d’urgence dans son futur refuge du secteur de Vanier, à Ottawa. L’organisme prévoyait à l’origine offrir 140 lits de ce genre.

Selon un communiqué envoyé par l’Armée du salut, la décision de réduire le nombre de lits de court séjour a été prise pour se conformer aux meilleures pratiques en matière d’aide aux personnes sans domicile fixe.

L’Armée du salut a également souligné que son programme de traitement des dépendances restera à son centre actuel de la rue George, dans le marché By.

Cette annonce survient au lendemain d'une rencontre entre des représentants d'associations citoyennes de Vanier et la direction de l'Armée du salut au sujet du projet de refuge du chemin de Montréal.

On a toujours su dès le début qu’on allait ajuster le projet, qu'on allait l'adapter au fil du temps et aussi aux besoins qui naturellement changent tout le temps, a affirmé le directeur général de l'Armée du salut à Ottawa, Marc Provost.

Le projet de refuge dans Vanier a été approuvé par le conseil municipal en novembre 2017. Des regroupements citoyens ont demandé au Tribunal d’appel de l’aménagement local d'invalider la décision, mais celui-ci n'a toujours pas statué sur la question.

Pour sa part, le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, compte toujours demander à ses collègues, mercredi, d'abroger l'approbation du projet de l'Armée du Salut, soulignant que l'organisme n'est pas propriétaire du terrain au 333, chemin de Montréal.

Ottawa-Gatineau

Pauvreté