•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sélection d'accompagnateurs pour les voyages du CSF soulève des questions

Un homme et deux femmes pose en habits traditionels japonais, soit des kimonos jaune ocre avec une ceinture bleu pâle.

Les accompagnateurs du voyage international du CSF au Japon ont publié cette photo sur leur blogue de voyage.

Photo : Facebook/CSF

Mugoli Samba
Saïda Ouchaou

Des élèves de 12e année du Conseil scolaire francophone (CSF) de la Colombie-Britannique ont effectué des voyages en France, au Guatemala et au Japon du 9 au 23 mars dernier. Les voyages étaient encadrés par une équipe d'accompagnateurs choisis par un comité à la suite d'un processus de sélection. Toutefois, la sélection pour l’équipe qui s'est rendue au Japon soulève des questions.

« Tous les employés du CSF sont invités à déposer leur candidature lors de la période de recrutement des accompagnateurs », peut-on lire dans un document décrivant le processus de sélection, transmis par le CSF.

Or, l’équipe de quatre accompagnateurs du voyage au Japon comptait la présidente du conseil d'administration du CSF, Marie-Pierre Lavoie, qui n’est pas une employée du conseil scolaire.

« Franchement, je n’étais pas au courant que c'était une personne qui avait accompagné comme accompagnateur officiel [...] J’ai été surprise de cette annonce », dit Francine Brisson, présidente du syndicat du personnel de soutien.

L’équipe d'accompagnateurs comptait également Sylvain Allison, secrétaire-trésorier du CSF, Pascale Cyr, coordonnatrice des relations publiques et une conseillère de l'École Jules-Verne.

Pour Linda Theriault, présidente du syndicat des enseignants, la sélection des accompagnateurs ne semble pas concorder avec la nature même du voyage.

Ce sont des sorties à caractère pédagogique, et on se demandait pourquoi, en fait, les accompagnateurs n’étaient pas tous des enseignants.

Linda Theriault, présidente du syndicat des enseignants

Le comité de sélection fait une présélection de candidats, qui est ensuite soumise au directeur général du CSF, Bertrand Dupain. M. Dupain procède ensuite à la sélection finale des équipes.

Le comité de sélection de cette année était composé de Stéphanie Racine, conseillère en vie étudiante, d'Ania Rezala, agente de projets de vie étudiante et de partenariats, et de Pascale Cyr, chargée des relations publiques.

Les critères de sélection

Selon le processus de sélection du CSF, les équipes d’accompagnateurs sont formées en prenant en compte les forces, les compétences et l’expérience de chaque personne, l’équité hommes/femmes, la représentation des différents milieux de travail et catégories professionnelles ainsi que la répartition géographique.

Les critères exigent, entre autres, d’être aptes à gérer des situations conflictuelles avec des élèves et d’être un membre du personnel qui travaille avec des élèves du secondaire.

Linda Thériault, présidente du Syndicat des enseignants du programme francophone de la Colombie-Britannique

Linda Thériault, présidente du Syndicat des enseignants du programme francophone de la Colombie-Britannique

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Bien entendu, les directions d’école, les enseignants et les aides pédagogiques sont les intervenants qui sont les plus près des élèves dans leur parcours annuel, explique Linda Theriault, présidente du syndicat des enseignants du CSF.

Et, bien entendu, s'il y a des accompagnateurs externes, c'est plus difficile pour eux, peut-être, de cerner les besoins, puis le cadre pour l’accompagnement des élèves lors des sorties éducatives.

Des critères supplémentaires sont considérés comme des atouts : le fait d’avoir déjà effectué des sorties scolaires au Canada ou à l’étranger avec des élèves, par exemple, ou d’être engagé auprès des jeunes dans sa communauté.

Selon Linda Theriault, l'implication du directeur du regroupement des directions d’écoles et de la présidence des syndicats dans le processus de sélection serait un atout afin d'assurer que les accompagnateurs sélectionnés pour ces voyages remplissent les critères recherchés.

Coût des voyages

Les frais du voyage des accompagnateurs sont couverts par le CSF.

Les accompagnateurs maintiennent le même [salaire] que si vous étiez resté au Canada. Aucune heure supplémentaire n’est accordée, que ce soit avant ou pendant les voyages, apprend-on dans le document du processus de sélection.

Une exception s’applique aux aides pédagogiques spécialisées qui accompagnent un élève ayant des besoins spéciaux.

Les élèves, quant à eux, déboursent environ 600 $ pour s’inscrire au voyage, et le CSF débourse le reste des frais.

Coûts des voyages à l'étranger du CSF en 2018-2019 :

Japon : 156 400 $ pour 30 élèves, 4 accompagnateurs, 1 guide et 1 traducteur

Guatemala : 194 757 $ pour 46 élèves et 8 accompagnateurs

France : 199 757 $ pour 54 élèves et 10 accompagnateurs

En entrevue sur nos ondes à l'émission Phare Ouest, le directeur général du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique, Bertrand Dupain, dit assumer les choix qui ont été faits.  

« Oui....j'ai accepté que la présidente [du conseil d'administration] y aille, que M. Allison y aille [...] parce que dans le voyage au Japon, il n'y avait aucun homme qui était disponible d'après les critères que j'ai signalés, puis ensuite, Mme Lavoie, elle n'était pas enseignante, mais elle a fait beaucoup de camps avec des élèves. Elle a été instructrice de karaté,  elle a une formation avec Parcs Canada, elle a plusieurs fois été aux Jeux de la francophonie, ça m'a semblé une personne totalement responsable", a précisé Bertrand Dupain. 

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation