•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle saison de fouilles à l’ancien poste de traite de Chicoutimi

Des archéologues fouillent le site du poste de traite de Chicoutimi.

Les archéologues fouillent le site du poste de traite de Chicoutimi pour une septième année.

Photo : Radio-Canada / Jessica Blackburn

Radio-Canada

Les archéologues reprennent du service pour l’été sur le site de l’ancien poste de traite de Chicoutimi.

Au lieu de concentrer les fouilles, les spécialistes seront, cette fois, plus dispersés.

C’est le résultat des années antérieures qui nous permet d’identifier les endroits où on doit faire des interventions. On cherche spécifiquement des éléments du poste de traite. On cherche des tables, les boutiques d’armurier, les poudrières, et on cherche dans la partie ouest des éléments associés à la Compagnie de la Baie d’Hudson. On a un bon plan de match, on sait où aller, mais qu’est-ce qu’on va trouver ? Ça reste à voir!, précise avec enthousiasme la chargée de terrain, Gisèle Piédalue.

L’objectif 2019 est de dresser un inventaire élargi et de découvrir d’autres structures sur le site, dont seulement le quart de la superficie a été explorée jusqu’à maintenant.

L’an dernier, les archéologues ont pu localiser une poudrière de 1774 et fouiller tout le périmètre du presbytère et du magasin.

On découvre constamment une grande quantité d’objets. Chaque année, on sort beaucoup de vestiges surprenants et uniques.

Éric Langevin, archéologue

Fouilles publiques

Encore une fois cet été, les archéologues accueillent les visiteurs curieux du jeudi au dimanche. Des panneaux d'interprétation sont ajoutés pour faciliter la compréhension du public.

La saison culminera avec une fouille publique, durant laquelle le public peut mettre la main à la pâte.

Un exercice essentiel, selon Éric Langevin.

C’est payant au niveau de la diffusion, de la compréhension d’impliquer le public, estime-t-il.

Pour rejoindre encore plus de monde, les archéologues s’activent sur les médias sociaux où ils diffusent notamment des vidéos informatifs sur l’évolution des recherches.

Saguenay–Lac-St-Jean

Archéologie