•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

René Kègle battu en prison à la veille de son enquête préliminaire

Photo de profil Facebook de René Kègle.

René Kègle a été accusé du meurtre prémédité d'Ophélie Martin-Cyr et de tentative de meurtre sur une autre jeune fille.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Rebondissement dans le dossier de René Kègle : son enquête préliminaire pour le meurtre d'Ophélie Martin Cyr n'a pas pu commencer comme prévu. Battu lundi soir au Centre de détention de Québec, il n'a pas pu être emmené au palais de justice de Trois-Rivières mardi matin.

René Kègle aurait été frappé avec des boîtes de conserve et le médecin n'a pas autorisé son transport vers Trois-Rivières.

On ne connaît pas la gravité de ses blessures, mais le prévenu a été conduit à l'hôpital pour recevoir les soins appropriés à son état.

L'avocate de René Kègle, Me Annie-Sophie Bédard, a tenté d'obtenir l'autorisation de son client pour commencer les audiences sans lui, mais selon le médecin, l'état de M. Kègle ne lui permet pas de consentir à une telle demande.

René Kègle devait être devant la cour relativement aux accusations de meurtre au premier degré d'Ophélie Martin-Cyr et de tentative de meurtre sur une autre jeune femme.

Ces événements viennent bien sûr perturber le déroulement de l'enquête préliminaire où les 10 témoins devaient être entendus au cours des quatre jours d'audiences qui étaient prévus cette semaine. Parmi les témoins, il y a le coaccusé de René Kègle dans cette affaire, Francis Martel.

Les premiers témoins pourraient être entendus seulement jeudi, si l'état du prévenu le permet.

René Kègle est aussi accusé des meurtres prémédités de Steve Lamy et de Jean-Christophe Gilbert.

D'après les informations de Marie-Pier Bouchard

Mauricie et Centre du Québec

Crimes et délits