•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ours agressif abattu à Burnaby

Un ours noir.

La Colombie-Britannique possède l'une des plus fortes populations d'ours noirs au monde. Leur nombre varie entre 120 000 et 150 000 dans la province. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Des agents de conservation de la faune ont abattu un ours noir, sur le mont Burnaby, dont on pense qu'il a attaqué deux personnes lundi.

L'ours a été retrouvé par les agents de conservation vers 15 h, mardi après-midi, en train de fouiller les poubelles dans une zone résidentielle de Burnaby.

Les agents ont jugé qu'il s'agissait de l'ours « agressif » recherché depuis lundi et l'ont abattu.

Selon le service de conservation, le comportement de l'ours « démontre qu'il avait acquis de mauvaises habitudes ». « Ce n'est donc pas le genre d'ours que nous pouvons resituer », a-t-il précisé.

Pique-nique interrompu

Après une attaque contre deux personnes lundi après-midi, des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et de la conservation de la faune avaient lancé des recherches pour retrouver un ours noir « agressif ».

Celui-ci s'était approché de deux personnes qui pique-niquaient dans un parc près de l'Université Simon Fraser avant de fouiller leurs sacs à dos.

Lorsque les deux personnes ont tenté de lui faire peur, l’ours s'est jeté sur elles, blessant la femme au mollet avant de quitter les lieux.

C'est un comportement inhabituel pour un ours.

Murray Smith, agent de la conservation de la faune

L'agent de conservation de la faune Murray Smith a dit que ce comportement indiquait que l'animal n'avait plus peur des humains et qu'il s'était habitué à leur nourriture.

Attention aux déchets

Un ours noir se promène près de poubelles non verrouillées à Port Moody.

Environ les deux tiers des signalements d'ours proviennent du Grand Vancouver, selon les services de conservation de la faune de la Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Curt Petrovich

Des conditions printanières idéales en Colombie-Britannique ont mené à un nombre de signalements d’ours plus élevé qu'au cours des neuf dernières années.

Murray Smith rappelle aux gens de bien protéger leurs déchets.

Chaque année, des centaines d'ours sont tués, souvent après avoir accédé à des ordures non protégées. La Colombie-Britannique a d'ailleurs été critiquée dans le passé pour cette pratique de son service de conservation de la faune.

Colombie-Britannique et Yukon

Incidents et catastrophes naturelles