•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Davantage de bourses pour attirer les futurs travailleurs dans Prescott et Russell

Trois personnes travaillent devant un tableau, alors que trois autres sont assises à l'ordinateur dans une salle.

Plusieurs entreprises dans les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) recherchent des employés (archives).

Photo : Reuters / Amir Cohen

Radio-Canada

Le Centre de services à l'emploi de Prescott et Russell (CSEPR) poursuit sa recherche de solutions pour contrer la pénurie de main-d'œuvre dans différents secteurs de l'économie locale.

Seize finissants du secondaire, qui se sont engagés à revenir travailler dans la région après leurs études postsecondaires, vont bénéficier d'une bourse de 5000 $.

Cette année, la participation d'entreprises au programme a rendu possible l'ajout de quatre bourses.

L'assouplissement des critères a permis de rendre les bourses accessibles à un plus grand nombre d'étudiants.

Auparavant, c'étaient des études traditionnelles postsecondaires, universitaires ou du niveau collégial, explique la directrice du Centre de services à l'emploi, Caroline Arcand.

Cette année, on a permis à des jeunes qui voulaient, par exemple, suivre une formation d'appoint à l'école des adultes ou poursuivre une formation dans un métier d'apprentissage d'être admissibles à la bourse, précise-t-elle.

En tout, le CSEPR a reçu une cinquantaine de candidatures en 2019.

L’organisme, qui dessert les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), compte environ 400 postes à pourvoir dans sa base de données.

D'après les informations de Denis Babin

Ottawa-Gatineau

Emploi