•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au moins 150 entreprises promettent de continuer à payer « 15 $ pour tous »

Un homme tient dans sa main des pièces de monnaie

Le salaire minimum passera de 15 $ à 13 $ pour les étudiants de moins de 18 ans en Alberta.

Photo : Reuters/Mark Blinch

Radio-Canada

Un nouveau site web répertorie plus d’une centaine d’entreprises qui promettent de ne pas payer les jeunes étudiants à leur emploi moins de 15 $ de l’heure, malgré la loi qui leur permettra de le faire dès le 26 juin.

La loi introduite par le gouvernement conservateur permettra aux employeurs de payer les étudiants de moins de 18 ans 13 $ de l’heure, soit deux dollars de moins que le salaire minimum pour le reste des travailleurs albertains.

Le site web Alberta15 répertorie toutefois un nombre grandissant d’entreprises qui promettent de ne pas en profiter.

Parmi celles-ci se trouve notamment le géant Costco, ainsi qu’une multitude de commerces locaux en tout genre, comme le restaurant d'Edmonton Northern Chicken, ou le centre récréatif The Beach, à Calgary.

L’Edmontonien Brian MacKay a créé Alberta15 pour « aider les Albertains [....] à trouver et soutenir nos compatriotes albertains qui [...] contribuent à notre économie locale ainsi qu’au bien-être de leurs employés », explique-t-il sur la page web.

Il veut du même coup montrer son soutien pour les jeunes « qui sont dans la même situation dans laquelle [il était] il y a une vingtaine d’années ».

Je vivais seul à l’âge de 16 ans. Je sais ce que c’est de vivre au salaire minimum [....]. D’une semaine à l’autre, je devais décider si j’allais payer ma facture d’électricité ou mon loyer, ou repenser ce que j’allais manger cette semaine-là.

Brian MacKay, initiateur d'Alberta15

Encourager l’embauche des jeunes

Le gouvernement conservateur de Jason Kenney a introduit ce changement au salaire minimum des jeunes presque aussitôt après être arrivé au pouvoir. Son but est d’alléger le fardeau des entreprises tout en encourageant l’embauche de jeunes travailleurs, qui ont parfois besoin de plus de formation que leurs aînés.

La Chambre de commerce de Calgary et le groupe Restaurants Canada, notamment, ont accueilli favorablement cette initiative, mais ce n’est pas le cas de tous les entrepreneurs albertains.

Andrew Cowan, copropriétaire de Northern Chicken, estime que la loi ne fait pas de grande différence dans les finances d’une entreprise normale.

« Il faut avoir beaucoup d’adolescents qui travaillent pour soi pour que ça en vaille le coup », croit-il. « Les petites entreprises, ça leur sauve environ 16 $ par jour par employé [mineur]. Cet argent est probablement plus utile à ces jeunes qu’à la plupart des entreprises ».

Il affirme qu’il n’a jamais hésité à embaucher un employé plus jeune parce qu’il devait lui offrir un salaire équivalent à celui d’un adulte.

Alberta

Entrepreneuriat