•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La date de fermeture des urgences de l'Hôpital Seven Oaks toujours en suspens

Un panneau indiquant l'Hôpital Seven Oaks.

Ne pas dire au personnel quand aura lieu la fermeture des urgences de l'Hôpital Seven Oaks est « cruel », a déclaré le président du syndicat des travailleurs de la santé.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Radio-Canada

Le mois de juin est presque terminé, et rien n’indique encore si la salle des urgences de l’Hôpital Seven Oaks sera fermée le mois prochain. L’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) a recommandé la fermeture de l’installation en juillet, soit deux mois avant que la date prévue.

La récente divulgation publique de cette possibilité a créé une tension supplémentaire parmi le personnel qui attend de voir comment les changements toucheront l’hôpital.

Une réunion publique avec le personnel de l'établissement de santé vendredi dernier a apporté peu de clarté en ce qui concerne la situation.

Je pense qu'il y a eu un silence de stupéfaction et que le but de cette réunion était de dire qu'il n'y avait rien à voir ici et qu'aucune décision n'avait été prise, a déclaré le président de l’Association des professionnels de santé du Manitoba, Bob Moroz, qui était présent à la réunion.

Selon lui, le fait ne pas savoir a une influence sur le moral du personnel. Il a l’impression que le gouvernement n'a pas de plan.

Garder les gens dans l'incertitude et dans l'attente, sans savoir ce qui va arriver, ni quand cela va arriver, ni combien de personnes pourraient être touchées […] c'est cruel, a-t-il déclaré.

Le ministre de la Santé du Manitoba, Cameron Friesen, fixera la date limite pour la fermeture des urgences après une recommandation finale émanant d'une équipe de direction composée de représentants de l'ORSW et d'autres offices régionaux de santé provinciale, ainsi que de Soins communs Manitoba.

Un homme aux cheveux courts porte une veste sombre.

Selon le président de l'Association des professionnels de la santé du Manitoba, Bob Moroz, l'assemblée publique avec le personnel de l'Hôpital Seven Oaks, vendredi dernier, a permet d'y voir un peu plus clair.

Photo : Radio-Canada / Jaison Empson

Vendredi dernier, la présidente-directrice générale de l’Hôpital Seven Oaks, Brenda Badiuk, a indiqué à son personnel par le biais d’un courriel que la décision n’était pas encore prise.

La transition de notre service des urgences vers des soins urgents doit tenir compte de nombreux facteurs, notamment la capacité de l'ensemble du système (y compris des autres sites) à gérer le changement, a écrit Brenda Badiuk.

Cette fermeture s'inscrit dans le cadre de la réorganisation massive de la prestation des soins d'urgence par le gouvernement progressiste-conservateur en regroupant les services d'urgence de Winnipeg dans trois emplacements au lieu de six, soit le Centre des Sciences de la Santé, l’Hôpital Saint-Boniface et l’Hôpital Grace. 

Cette décision a attiré les critiques de l'opposition et les protestations de membres de la communauté.

Le manque de clarté a également attiré les critiques du Syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba. Sa présidente, Darlene Jackson, a dit que l'incertitude pesait sur l'environnement de travail.

Les membres du personnel ont le droit d'avoir la tranquillité d'esprit de savoir qu'il existe une sécurité d'emploi et dans quel environnement ils vont travailler, a-t-elle dit.

Brenda Badiuk a déclaré quant à elle que le personnel en saura probablement davantage dans les prochains jours, et s'est engagée à communiquer toute nouvelle information au personnel en premier.

Le ministre de la Santé, Cameron Friesen, a affirmé dans un courriel que la date de fermeture arriveraitquand il sera assuré que les normes de sécurité des patients et la stabilité du système pourront être maintenues.

Il a confirmé que la décision serait annoncée dans les prochains jours et a promis que la conversion comprendrait des garanties pour protéger les patients.

Des mesures spéciales seront mises en place lors de la transition des urgences de l’Hôpital Seven Oaks en centre de soins d’urgence mineure pour assurer la sécurité des patients. Ces mesures incluent le fonctionnement continu de l'unité de soins intensifs et des protocoles des services médicaux d’urgence de l'hôpital, a précisé Cameron Friesen.

Manitoba

Hôpitaux