•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Commission de services policiers d’Ottawa cherche officiellement un nouveau chef

Un écusson du Service de police d'Ottawa.

Un écusson du Service de police d'Ottawa (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Commission de services policiers d’Ottawa a lancé, lundi, un processus de recrutement pour combler les postes de chef de police et de directeur général.

Le chef du Service de police d'Ottawa (SPO), Charles Bordeleau, a pris sa retraite le 4 mai dernier. Avant le lancement du processus de recrutement pour lui trouver un remplaçant, les résidents d'Ottawa ont été invités à se prononcer sur les qualités, les compétences et l'expérience attendues du prochain chef.

Les thèmes qui ressortent de la consultation :

  • Renforcer la relation avec les agents de première ligne.
  • Trouver de nouvelles voies pour établir des partenariats favorables avec les organismes de services sociaux et communautaires.
  • Comprendre et apprécier la diversité de la collectivité et veiller à ce que le SPO établisse des ponts avec les différents groupes raciaux, économiques et culturels et à ce qu’il se montre sensible et inclusif dans ses relations avec ces groupes.
  • Choisir un chef présent et accessible qui dirige le service avec intégrité et force de caractère; un leader au service des autres.
  • Les compressions budgétaires représentent désormais une réalité incontournable touchant tous les aspects des services policiers.
  • Nécessité de réexaminer en profondeur la façon de fournir les services policiers; embaucher un agent de changement.
  • Nécessité d’un véritable engagement communautaire à tous les échelons du SPO; partage des responsabilités en matière de sécurité des collectivités.
  • Nécessité que les organismes de services communautaires agissent ensemble et avec les policiers pour s’attaquer aux causes profondes de la criminalité.
  • Préoccupation quant au maintien de la confiance du public; réputation.
  • Diversité et inclusion; changements touchant la culture.
  • Communication; dirigeant qui travaille en collaboration.
  • Police communautaire.
  • Engagement à la formation et au perfectionnement continus du personnel du SPO.


Source : La Commission de services policiers d’Ottawa

La consultation publique étant terminée, la Commission croit disposer de l’information nécessaire pour trouver le bon dirigeant. Le public et les membres du SPO constateront qu’une grande partie des avis qu’ils ont exprimés se retrouvent dans l’énoncé d’affichage des postes, a indiqué la présidente de la Commission et conseillère municipale, Diane Deans, par voie de communiqué.

Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature — une lettre d’accompagnement, un curriculum vitae et des renseignements connexes — jusqu'au 19 juillet. Les entrevues devraient avoir lieu en août, selon la Commission.

Ottawa-Gatineau

Forces de l'ordre