•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Refuge de l'Armée du salut : les représentants d'associations restent sur leur faim

Maquette du projet de l'Armée du salut.

L'Armée du salut veut établir ses nouveaux locaux dans le secteur de Vanier, à Ottawa (archives).

Photo : Armée du Salut

Radio-Canada

Des représentants d'associations du secteur de Vanier, à Ottawa, disent être restés sur leur faim à l'issue d'une rencontre, lundi, avec la direction de l'Armée du salut.

L'organisme veut construire un refuge, une clinique d'urgence et de l'espace pour d'autres programmes destinés aux personnes vulnérables au 333, chemin de Montréal. Or, des résidents et des commerçants restent fermement opposés au projet, même s'il a reçu l'aval de la Municipalité.

Je n'ai pas vraiment eu l'impression qu'ils voulaient changer de façon assez importante. Vraiment, les inquiétudes que nous avons, c'est d'avoir ce bâtiment sur le chemin de Montréal, et les problèmes que ça va apporter. Ça n'a vraiment pas été adressé de façon significative, a déploré Mark Kaluski, président de la Zone d'amélioration commerciale du quartier Vanier.

Les représentants du groupe SOS Vanier et de l'Association communautaire de Vanier, ainsi que le directeur général du Centre Booth de l'Armée du salut, Marc Provost, étaient aussi présents à la rencontre.

La taille de l'emplacement, c'est un gros souci pour les gens, ça l'est encore aujourd'hui. On comprend ça, on a entendu ça, a reconnu M. Provost. L'Armée du salut s'est engagée à présenter, d'ici mercredi, un projet avec des ajustements qui tiendront compte des préoccupations des gens du quartier.

Le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, espère que le conseil actuel va annuler la décision prise par l'ancien conseil municipal d'approuver le projet. Le 12 juin dernier, il a déposé une motion en ce sens, faisant valoir qu'on aurait récemment découvert que l'Armée du salut n'était pas propriétaire du 333, chemin de Montréal, au moment de sa demande à la Ville.

Avec les informations de Gilles Taillon

Ottawa-Gatineau

Politique municipale