•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants ontariens dénoncent les coupes au programme de prêts et bourses

Un étudiant gesticule avec ses mains en parlant à un podium avec des drapeaux de l'Ontario derrière lui.

Jacob Falardeau, un étudiant du Collège Glendon de l’Université York, a vu ses bourses réduites de moitié pour la prochaine année scolaire.

Photo : Ont Parl

Colin Côté-Paulette

C’est maintenant au tour des étudiants de ressentir l’impact des compressions du gouvernement de Doug Ford en Ontario. Certains ont appris qu’ils recevront une infime partie des prêts et bourses auxquels ils avaient droit lors des années précédentes.

Alors que les étudiants d’établissements postsecondaires recevaient la semaine dernière les montants auxquels ils auront droit du Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario (RAFEO), plusieurs doivent complètement changer la façon dont ils prévoyaient entamer ou poursuivre leurs études.

Les coupes du programme RAFEO ont causé la réduction de mes bourses d’environ 6000 $, c’est assez dévastateur, indique un étudiant en troisième année en sciences politiques au Collège Glendon de l’Université York à Toronto, Jacob Falardeau.

L’étudiant de 20 ans originaire de Welland a décidé de déménager à Toronto, il y a quelques années, pour poursuivre ses études en français. Auparavant, il recevait environ 12 000 $ en bourses chaque année. Jacob doit maintenant revoir son horaire pour la prochaine année scolaire. 

J’ai été forcé de suivre tous mes cours le lundi et le mardi parce que j’ai besoin de travailler tous les autres jours de la semaine juste pour payer tout ce dont j’ai besoin, comme mon appartement, explique-t-il. 

Le cas de Jacob Falardeau n’est pas unique. 

J’ai plusieurs obstacles dans la vie, je m’identifie comme gai, je souffre de dépression et d’anxiété en partant... Comme des milliers d’autres étudiants, je ne serai pas capable de payer pour les sessions restantes de mon programme, soutient un étudiant de 2e année en mécanique automobile au Collège Niagara, Daniel Moncton.

L’étudiant affirme que ses bourses se transformeront toutes en prêts dès l’an prochain. 

Un homme parle à un lutrin avec des gens derrière lui.

Le député de Spadina-Fort York, Chris Glover, lors d'une conférence de presse à Queen's Park avec des étudiants.

Photo : Ont Parl

Critiques de l'opposition

C’est le critique en matière de collèges et d’universités du NPD, Chris Glover, qui a organisé une conférence avec des étudiants lundi. Le député de Spadina-Fort York estime que les conservateurs ont coupé 700 millions de dollars du budget de l’éducation postsecondaire. 

L’éducation est un droit, c’est inscrit dans la déclaration de l’ONU que le Canada fera en sorte que l’éducation postsecondaire soit accessible à tous les étudiants et ultimement gratuite. Nous nous dirigeons dans la direction opposée, souligne M. Glover. 

Le gouvernement se défend

Le nouveau ministre de la Formation et des Collèges et Universités, Ross Romano, affirme pour sa part comprendre les étudiants, puisqu’il a lui-même profité du programme RAFEO lors de ses études. 

Je m’engage à protéger la future viabilité de ce programme vital, indique M. Romano. 

Le député de Sault-Sainte-Marie blâme néanmoins le précédent gouvernement libéral pour les coupes des conservateurs.

Selon lui, le programme RAFEO n'était plus viable financièrement.

Toronto

Éducation