•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le restaurant Mon ami Louis ouvrira le 2 juillet

La devanture d'un restaurant situé au milieu d'un pont piéton.

Les Winnipégois pourront casser la croûte au restaurant Mon Ami Louis pendant la longue fin de semaine de la fête du Canada.

Photo : Radio-Canada / Fernand Detillieux

Radio-Canada

Le restaurant sur L'Esplanade Riel, Mon ami Louis, va officiellement ouvrir ses portes le 2 juillet. L’ouverture retardée du restaurant saisonnier est due à des pièces d'équipement défectueuses.

Mon ami Louis ouvrira le 30 juin et le 1er juillet, mais avec une carte limitée. L’entièreté du nouveau menu sera disponible le 2 juillet.

Le restaurant a un nouveau chef, Claire Snowball. Le chef traiteur de WOW Hospitality Concepts inc., la société qui gère Mon ami Louis, Luc Jean, affirme que la chef apportera sa touche aux meilleurs mets des quatre dernières années d'existence du restaurant.

C’est une femme qui est très talentueuse, elle est vraiment excitée pour ouvrir le restaurant. Elle va ramener des items du menu des quatre dernières années en ajoutant sa touche. Ça va être vraiment bon, dit-il.

Retards

Selon le bail de cinq ans signé en 2015, le restaurant doit fonctionner du 1er mai au 30 septembre. Luc Jean met en cause de l’équipement défectueux pour expliquer le retard cette année.

Il y avait des problèmes d’équipement. Chaque été, une fois qu’on va ouvrir le restaurant, il y a toujours certains problèmes, des fois avec l'équipement. On a eu quelques problèmes avec la chambre froide par exemple et il y avait deux fours qui ne marchaient pas alors ça nous a pris un peu de temps, explique M. Jean.

Il soupçonne que le problème est dû au changement de température dans le bâtiment pendant l'hiver, quand le restaurant est inactif.

Pendant l’hiver avec la chaleur et le froid, il y a des choses qui sont affectées par les températures dans le restaurant, dit-il.

Selon le bail, c’est aux locataires de payer « l'entretien général » du bâtiment, ainsi que l’électricité et le chauffage. Radio-Canada attend des réponses à des questions de clarifications envoyées à la Ville afin de savoir à qui revient la responsabilité des problèmes dus aux écarts de température.

Le conseiller municipal de Saint-Boniface, Mathieu Allard, n’était pas en mesure de préciser les responsabilités des deux parties du contrat en ce qui concerne cet enjeu. Il a toutefois souligné la complexité du site du restaurant.

Manitoba

Restaurants