•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La météo empêche le Bella-Desgagnés de réaliser plusieurs arrêts sur la Basse-Côte-Nord

Le Bella Desgagnés

Le Bella Desgagnés

Photo : Radio-Canada

François Robert

Le préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, Randy Jones, déplore que la mauvaise météo des derniers jours en Basse-Côte-Nord ait de nouveau amené l’équipage du Bella-Desgagnés à ne pas faire les arrêts prévus à certains ports.

Selon Randy Jones, le choix de passer tout droit sans arrêter au port de Harrington Harbour dimanche est lourd de conséquences pour plusieurs pêcheurs et le personnel de l’usine de transformation.

Le maire de Gros-Mécatina, Randy Jones

Le maire de Gros-Mécatina et préfet de la MRC Golfe-du-Saint-Laurent, Randy Jones

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle-Plamondon

L’usine d’Harrington est obligée de fermer à partir [de dimanche]… ils n’ont plus de place à entreposer. C’était supposé de partir sur le bateau. J’ai trois pêcheurs qui sont rentrés à matin [à Gros-Mécatina], qui ont mis du produit à bord pour Harrington, ils étaient supposés de vendre à un prix fixe leur produit de homard.

Randy Jones fait valoir que si les gros homards qui étaient destinés à l’usine de Harrington Harbour sont plutôt débarqués à Havre-Saint-Pierre, le prix à la livre obtenu par les pêcheurs sera moins élevé.

Plan rapproché d'un homard.

Un homard

Photo : Reuters / Brian Snyder

La Société des traversiers du Québec, qui chapeaute le service offert par la compagnie Relais Nordik et son navire de ravitaillement, fait valoir que les conditions météo n’ont pas laissé d’autre choix à l’équipage.

Tout le monde aurait souhaité que le navire puisse atteindre Harrington Harbour et les autres ports, indique la porte-parole de la STQ, Julie Drolet. Ils auraient même voulu attendre quelques heures, ça aurait été possible, même s’ils avaient déjà un bon retard d’accumulé, mais la météo n’était vraiment pas commode, c’était très difficile, et le système dépressionnaire ne bougeait pas.

Un trottoir de bois au village de Harrington Harbour

Le pittoresque village de Harrington Harbour

Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

La porte-parole de la STQ confirme que le Bella Desgagnés n’a pas effectué l’arrêt prévu à plusieurs ports dimanche dont Harrington Harbour, La Romaine et Kegaska.

Selon l'horaire prévu, le Bella-Desgagnés ne devrait pas repasser à Harrington Harbour avant jeudi.

Julie Drolet assure que la STQ et Relais Nordik sont conscients des impacts pour l’industrie de la pêche sur la Basse Côte-Nord.

Pour les passagers qui n'ont pas pu descendre au port prévu, les mesures annoncées en décembre dernier peuvent toutefois aider. Désormais, lorsque les mauvaises conditions de navigation empêchent le navire d’accoster, les passagers qui ont acheté leur billet au moins 24 heures avant le passage prévu du Bella Desgagnés seront transportés en avion vers leur destination finale. Les passagers n'auront pas à payer leur billet ni à s'occuper de leur réservation.

Côte-Nord

Transports