•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les casinos Caesars achetés par Eldorado

Photo extérieure de nuit du Caesars Palace

Le casino Caesars Palace à Las Vegas.

Photo : Getty Images

Rose St-Pierre

Eldorado Resorts achète le groupe Caesars pour 17,3 milliards de dollars, créant ainsi un géant des casinos.

L’acquisition place environ 60 casinos et centres de villégiature dans 16 États sous un seul nom, l’une des plus grandes entreprises de jeu et de divertissement aux États-Unis. Un casino Caesars a aussi pignon sur rue à Windsor, en Ontario.

Une grève de 60 jours a d'ailleurs paralysé le casino canadien l'année dernière.

Vue en contre-plongée d'une entrée du casino. On voit les lettres en rouge du nom du casino CAESARS.

La façade d'une des entrées du casino Caesars à Windsor.

Photo : Radio-Canada / Chris Ensing/CBC

Nous disposerons d’une [...] marque de jeux et de divertissements emblématique, ainsi que d’alliances stratégiques précieuses avec des leaders de l’industrie des paris sportifs et des jeux en ligne, a déclaré Tom Reeg, PDG d’Eldorado, dans un communiqué de presse.

L’entreprise conservera le nom de Caesars et sera dirigée par le président d’Eldorado, Gary Carano. Elle sera basée au Nevada, comme Eldorado, et bénéficiera d’une présence corporative significative à Las Vegas.

Selon un habitué du casino de Windsor, Sumi Mitug, ce changement de propriétaire est une bonne nouvelle pour les clients des casinos Caesars. J'espère qu'on aura un meilleur service et un meilleur traitement avec cette nouvelle chaîne qui voudra qu'on reste satisfaits, dit-il.

Un homme parle à la caméra devant la sortie d'un casino.

Ce client du casino Caesars à Windsor se dit optimiste à propos de la vente. Il croit que les clients pourraient en tirer des avantages, par de nouvelles offres, par exemple.

Photo : Radio-Canada / CBC/ Stacey Janzer

Caesars, qui exploite plus de 35 casinos aux États-Unis, est sortie de la protection de la loi sur les faillites à la fin de 2017, mais était restée en difficulté depuis.

Selon Louis Durand, professeur de relations industrielles à la Faculté de gestion de l’Université Laurentienne, l'acquisition de Caesars par Eldorado pourrait avoir une incidence pour les travailleurs.

Il semble bien que ce nouveau propriétaire, encore plus imposant que le précédent, négocie de façon très serrée, et cela pourrait avoir un impact dans deux ans, lors de la renégociation de la convention collective, explique le professeur, citant de longues négociations qui n'ont pas abouti entre Eldorado et les employés du casino américain Circus Circus, dont la convention collective est expirée depuis novembre dernier.

La transaction Eldorado-Caesars devrait être conclue au cours du premier semestre de l’an prochain si elle est approuvée par les organismes de réglementation des jeux et les actionnaires.

Les actions de Caesars ont bondi de 12,2 % avant l’ouverture des marchés lundi, tandis que les actions d’Eldorado ont chuté de 6,6 %.

Jeux et loteries

Économie