•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une manifestation en ultime recours pour arrêter la démolition de la piscine Norwood

L'entrée de la piscine extérieure de Norwood.

Photo : Radio-Canada / Camille Gris Roy

Radio-Canada

Des militants pour la sauvegarde de la piscine Norwood organisent une manifestation, lundi soir, pour convaincre la Ville d’arrêter la démolition prévue pour la fin du mois de juin. Le groupe souhaite que l'administration municipale décide d’un remplacement de l'installation avant de démolir la piscine.

Juste la détruire et pas nous donner le temps de regarder toutes les options qui avaient été suggérées par le travail du comité Sauvons la piscine Norwood, ce n’est pas juste. On leur demande simplement de presser [le bouton] “ pause ”, lance la porte-parole du groupe Sauvons la piscine Norwood, Sylvie Schmitt.

Mme Schmitt indique que le groupe ne demande pas à la Ville d’ouvrir la piscine cet été, mais simplement de ne pas la démolir. Elle dit avoir obtenu des lettres de soutien pour cette demande de sursis du député fédéral de Saint-Boniface-Saint-Vital, Dan Vandal, et du député provincial de Saint-Boniface, Dougald Lamont.

Elle croit que la Ville limite ses options pour le site de la piscine en démolissant l'installation actuelle. Si on la démolit, ils [les élus municipaux] ne nous laissent plus rien à travailler avec, fait-elle valoir.

La piscine Norwood avec le centre-ville de Winnipeg en arrière-plan.

Un rapport remis à la Ville de Winnipeg en février 2019 recommande la démolition de la piscine de Norwood.

Photo : Radio-Canada

Je pense que, ce soir, il y aura beaucoup de monde. Quand je marche dans le quartier, et quand j’en parle aux autres, la piscine est très aimée, elle sert chaque année, poursuit Mme Schmitt. Les organisateurs auront 200 panneaux à la disposition des manifestants.

C’est un centre de rassemblement pour les gens, pas juste pour la communauté de Norwood, mais aussi du centre-ville, de Saint-Vital, ajoute Mme Schmitt.

Le rassemblement de ce soir est prévu de 17 h 30 à 18 h à la piscine Norwood.

Menace de contamination souterraine

La Ville de Winnipeg explique la fermeture de la piscine par le fait que le niveau d’eau souterraine a augmenté au fil des ans. La nappe phréatique se trouve maintenant à un niveau plus élevé que le fond de la piscine, ce qui risque de contaminer l'eau de la piscine, selon l'administration municipale.

Le 7 février dernier, un comité de la Ville de Winnipeg a voté à l'unanimité le démantèlement de la piscine. Cette décision corrobore les conclusions d'un rapport dévoilé quelques jours auparavant et qui indiquait que le maintien de l'installation allait coûter trop cher à l'administration municipale.

Le rapport de la Ville a déjà indiqué que, pour maintenir la piscine Norwood, il en coûterait de 30 000 $ à 50 000 $ par an. C'est 25 à 40 % du budget total de l'entretien de toutes les piscines municipales extérieures, qui est de 120 000 $.

Selon le conseiller municipal de Saint-Boniface, Mathieu Allard, repousser la démolition d’un an n’est pas une solution en soi.

« Même si on repoussait la démolition, même s’il y avait un engagement du secteur privé ou des autres niveaux du gouvernement de 4 à 6 millions de dollars pour une nouvelle piscine, ce site-là n’est pas viable en raison de la nappe phréatique », précise-t-il.

Il ajoute qu’avec l’inflation le coût des travaux de réparation ou de démolition ne ferait qu’augmenter, si la décision d’agir était repoussée.

Pour l’heure, aucun projet de remplacement n’a été décidé. Mathieu Allard explique que les discussions avec la communauté sont encore loin de permettre d’établir un consensus à ce sujet.

Avec des informations de Denis-Michel Thibeault

Manitoba

Politique municipale