•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Franco-Ontariens marchent dans les rues de Montréal pour la Saint-Jean

Un immense drapeau vert et blanc

Les Franco-Ontariens ont affiché leurs couleurs.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une délégation franco-ontarienne a participé, lundi soir, au défilé de la fête nationale du Québec, à Montréal, à l’invitation de la Société Saint-Jean-Baptiste.

Les Franco-Ontariens ont ouvert le défilé, rue Saint-Denis. Parmi le groupe d’environ 150 personnes, certaines étaient habillées de vert et blanc, les couleurs du drapeau franco-ontarien.

Des artistes ont interprété l'hymne franco-ontarien, Notre place. Monfort, fermé, jamais! — le cri de ralliement des manifestants qui s'opposaient en à la fermeture de l'Hôpital Montfort d'Ottawa en 1997 — a aussi retenti, rue Saint-Denis.

Un homme en costume d'époque

Les comédiens de « L'Écho d'un peuple » étaient de la fête.

Photo : Radio-Canada

Il s’agit d’une invitation exceptionnelle, selon l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), puisqu’aucune autre délégation entière d’une autre province n'était invitée.

Le président de l'AFO, Carol Jolin, a souligné que le défilé était une occasion de montrer que les Franco-Ontariens sont forts et résilients.

Carol Jolin donne une entrevue pendant le défilé.

« C'est fantastique de voir tout ce monde-là réuni », selon Carol Jolin de l'AFO.

Photo : Radio-Canada

C'est vraiment impressionnant de voir cette foule-là. C'est une belle solidarité francophone.

Le président de l'Assemblée, Carol Jolin

Certains participants étaient en costume d’époque pour recréer des tableaux historiques, sous la direction de Félix Saint-Denis, du spectacle L’Écho d’un peuple.

Des participants en costumes s'apprêtent à marcher rue Saint-Denis à Montréal.

Des participants en costumes rue Saint-Denis à Montréal

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Les compressions aux services en français imposées par le gouvernement Ford ont attiré l’attention et généré la sympathie de nombreux Québécois.

Selon le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Maxime Laporte, ces affronts ont ravivé la solidarité fraternelle qui lie le Québec à l’Ontario français.

Selon la ministre fédérale de la Francophonie, Mélanie Joly, une injustice a été créée quand le gouvernement Ford a imposé les compressions.

C'est inacceptable, un gouvernement doit protéger sa minorité. C'est génial que le Québec soit en solidarité [avec les Franco-Ontariens].

La ministre fédérale de la Francophonie, Mélanie Joly
La ministre de la Francophonie, Mélanie Joly, discute avec des participants avant le début du défilé.

La ministre de la Francophonie, Mélanie Joly, discute avec des participants avant le début du défilé.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Toronto

Francophonie