•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Réginois aborde la santé mentale par le vélo

Kelly Chimilar fait un égoportrait sur son vélo.  Il porte des lunettes de solei et une petite barbe.

Kelly Chimilar a voulu souligner les défis de la santé mentale lors de l'évènement Roulez au grand jour.

Photo : Screenshot/Kelly Chimilar/Strava Cyclist Profile

Radio-Canada

L'événement cycliste Roulez au grand jour a permis d’amasser des fonds dimanche pour mettre en lumière la santé mentale lors d’une randonnée en vélo de 100 km dans la région de Regina.

Quelque 200 personnes y ont participé, dont Kelly Chimila qui a fait du vélo longtemps pour éviter ce qu’il appelle son cerveau « bruyant ».

Cependant, en pratiquant beaucoup ce sport, il s’est rendu compte qu’il évitait sa famille et ses amis et que « quelque chose n’allait pas ».  « C’est bien de faire du vélo, raconte-t-il, c’est bon pour la santé, mais au bout d’un moment ça a pris le contrôle de ma vie ».

Ce n’est qu’après avoir consulté son médecin et un psychologue qu’il a pu améliorer sa santé mentale et ainsi mieux calmer ses pensées.

Un défi

Certaines journées demeurent tout de même un défi, dit Kelly Chimilar.  Il espère cependant par qu'avec cette randonnée il a pu aider d'autres à se rendre compte qu’ils peuvent parler de leur santé mentale.

« Ce n’est pas comme un bras cassé et que vous pouvez voir le plâtre.  Personne ne remarque un cerveau détraqué, raconte-t-il. [Cette randonnée] m’a permis de me sentir plus à l’aise et de partager mon histoire avec des gens. »

Roulez au grand jour en est à sa septième édition.  Dix mille cyclistes y participaient au Canada dans l’espoir de récolter  2 millions de dollars destinés à l’Association canadienne pour la santé mentale.

Saskatchewan

Santé mentale