•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fête nationale au rythme des saisons et des traditions

Des gens assistent à un spectacle et agitent des drapeaux du Québec.

De nombreux Québécois ont assisté au spectacle de la fête nationale sur les plaines d'Abraham, le 23 juin 2019, à Québec.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Radio-Canada

Des milliers de Québécois ont célébré la fête nationale sur les plaines d’Abraham dimanche, à Québec. Plus d’une vingtaine d’artistes ont foulé la scène au rythme des saisons et des traditions.

À 21 h, le grand spectacle s’est ouvert avec Mon pays, Un air d’été, La lune d’automne et L’hymne au printemps.

Serge Fiori y est allé de ces mots pour présenter le thème de la soirée : À travers notre vie, on vit ça. On vit un printemps, on vit un été, on vit un automne, on vit un hiver.

La suite du spectacle a fait place à la musique traditionnelle avec La belle Catherine et La cuisinière, puis le public a eu droit à des chansons plus récentes comme Miami, d’Ariane Moffatt, et On leur a fait croire, d’Alex Nevsky.

La soirée était animée par Ariane Moffatt et Pierre Lapointe.

La soirée était animée par Ariane Moffatt et Pierre Lapointe.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

La foule a crié d'enthousiasme à l’arrivée sur scène de Loud, qui a conquis les spectateurs avec son grand succès Toutes les femmes savent danser.

La scène des plaines d'Abraham.

La scène des plaines d'Abraham.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Cette année, on célèbre nos traditions, celles qui rythment nos quotidiens, qui font partie de notre histoire, de nos souvenirs d’hier à aujourd’hui, a lancé Pierre Lapointe, qui animait la soirée aux côtés d'Ariane Moffatt.

Moi, mes premiers souvenirs de Saint-Jean, ils se sont passés sur les épaules de mon papa, ici sur les plaines d’Abraham, a-t-elle poursuivi.

Ce soir, il va faire chaud, il va faire frette, il va pleuvoir et il va même neiger.

Ariane Moffatt

En plus de Loud, Alex Nevsky, Serge Fiori, Ariane Moffatt et Pierre Lapointe, Coeur de pirate, Yann Perreau, Martine St-Clair, Marc Dupré, France D’Amour, Brigitte Boisjoli, Ludovick Bourgeois, Le Vent du Nord et Geneviève Jodoin ont foulé la scène des plaines d'Abraham.

Un message de l'espace

Les étoiles ont aussi eu leur place dans ce spectacle. L’astronaute David Saint-Jacques avait enregistré un message vidéo pour les Québécois, avant de revenir sur Terre lundi.

Alors qu’aujourd’hui on souligne la fête du Québec, de mon côté je me prépare à revenir sur Terre. La vue du Québec à partir de l'espace va me manquer, a-t-il dit.

L'astronaute David Saint-Jacques dans l'espace

L'astronaute David Saint-Jacques avait un petit mot pour les Québécois alors qu'il se trouvait dans l'espace.

Photo : Télé-Québec

Les artistes ont également repris les classiques de Passe-Partout. Des vers d’oreille tirés de notre enfance, a précisé Ariane Moffatt. On a ainsi pu entendre L’été, c’est fait pour jouer, Toc, toc, toc, Brosse, brosse, brosse, etc.

Hommage aux francophones du pays

L’artiste franco-ontarien Damien Robitaille a pour sa part interprété Toune d’automne, des Cowboys fringants, avant de faire son discours patriotique.

Des spectateurs brandissent un drapeau du Québec.

Des spectateurs brandissent un drapeau du Québec.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Aujourd’hui, de la Nouvelle-Écosse jusqu’au Yukon, la francophonie est toujours présente. En cette Saint-Jean, célébrons tous ceux et celles qui ont lutté et qui luttent encore pour la survie et le rayonnement de la culture francophone, a-t-il déclaré.

Ici, on a la chance de les vivre [les saisons] et de les redécouvrir à chaque fois. Alors, c’est notre unicité, c’est une particularité du Québec.

Pierre-Yves Lord
Les artistes étaient nombreux sur scène.

Les artistes étaient nombreux sur scène.

Photo : Radio-Canada / Léa Beauchesne

Un peu plus tard, c’est Pierre-Yves Lord qui a rendu hommage à l’hiver et au Québec. « Québec, ma ville d’amour, la ville de tous mes hivers », a-t-il lancé, vêtu d’un chandail des Nordiques.

De son côté, le discours de Debbie Lynch-White, porte-parole désignée par le Mouvement national des Québécoises et des Québécois, était à saveur multiculturelle et visait à rassembler les Québécois de tous les horizons.

Musique

Société