•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un défi de taille à relever d’ici la prochaine Randonnée Hydro-Québec

Plusieurs cyclistes circulent sur une piste.

Les participants étaient de bonne humeur au terme de la Randonnée Hydro-Québec qui a débuté vendredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La 18e Randonnée Hydro-Québec, qui est chapeautée par l’organisme à but non lucratif Liberté à vélo, a pris fin à Alma, dimanche après-midi, dans un climat d’incertitude.

Le directeur général de l’OBNL, Claude Asselin, a reconnu que depuis l’annonce de la désaffection partielle de la société d’État plus tôt cette année, il n’est pas encore parvenu à trouver un nouveau partenaire financier principal.

L’an prochain, Hydro-Québec va diminuer sa contribution, mais sera encore là, a-t-il expliqué.

M. Asselin a ajouté que son organisme disposait donc d’un peu de temps pour dénicher la perle rare.

À son avis, il est indispensable que la prochaine organisation, qui fournira la commandite la plus importante pour soutenir le populaire événement, soit bien connue à l’échelle du Québec.

Selon Claude Asselin, ce rayonnement provincial est absolument nécessaire, puisque la plupart des cyclistes participant à la Randonnée Hydro-Québec proviennent de l’extérieur de la région.

Saguenay–Lac-St-Jean

Cyclisme