•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes d’Annapolis Royal créent une peinture entre ciel et terre

Le ballon-sonde sur un terrain de soccer avant son décollage.

L'Agence spatiale d'Annapolis Royal a lancé ce ballon-sonde samedi matin.

Photo : Gracieuseté de Derick Smith

Radio-Canada

L’Agence spatiale d’Annapolis Royal, un club scientifique en Nouvelle-Écosse, est derrière la création d’une oeuvre d’art littéralement tombée du ciel.

Le groupe, formé d’étudiants d’Annapolis Royal et de quelques membres de la communauté, a lancé un ballon météorologique samedi matin. Rempli d’hélium, il a gonflé pour atteindre trois fois sa taille initiale durant son ascension, s’élevant à 32,8 km d’altitude avant d’exploser.

En explosant, le ballon-sonde a libéré une boîte en styromousse qui, elle, contenait une toile et un plus petit ballon rempli de peinture.

Durant la descente, ralentie par le parachute dont cette capsule était équipée, la peinture acrylique et la toile sont entrées en contact pour créer une oeuvre abstraite.

La toile.

La toile qui s'est créée dans la capsule alors qu'elle redescendait sur Terre.

Photo : La Presse canadienne / Gracieuseté de Derick Smith

L’oeuvre d’art s’est donc créée d’elle-même durant sa chute vers la Terre.

Il s’agit là d’un exemple de ce qui peut se produire lorsqu’on marie la physique et l’art, a remarqué Derick Smith, le responsable de ce club scientifique. M. Smith enseigne la physique au centre d’éducation d’Annapolis Ouest et travaille à la galerie d’art locale.

Les jeunes autour de la boîte suspendue à un arbre.

Les jeunes ont récupéré la boîte contenant la toile après qu'elle soit tombée dans un boisé.

Photo : Gracieuseté de Derick Smith

C’est près du lac Lambs, à environ 13 km du lieu du décollage du ballon-sonde, que les étudiants ont récupéré la boîte en styromousse et la peinture. Le club a dû utiliser une tronçonneuse pour dégager la capsule.

Cette toile créée entre ciel et terre pourra maintenant être admirée à la galerie ARTsPlace, qui présente du 23 juin au 21 juillet à Annapolis Royal une exposition sur le 50e anniversaire d’Apollo 11, où la première fois des astronautes ont marché sur la Lune.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Nouvelle-Écosse

Astronomie