•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Red River Ex rénove ses installations pour attirer plus de compétitions équestres

Un cavalier sur son cheval.

Plusieurs compétitions équestres se déroulaient lors de la foire Red River Ex.

Photo : Radio-Canada / Thibault Jourdan

Thibault Jourdan

La dernière journée de l’exposition Red River Ex a attiré de nombreux Manitobains venus, entre autres, assister aux compétitions équestres. À cette occasion, les box des écuries qui accueillent les chevaux ont été rénovés.

« Ces box avaient été achetés en 1996 ou 1997, se rappelle Hermann Schweizer, un des membres du conseil d’administration de Red River Exhibition. On a dû les changer parce qu’ils ont rouillé ».

Ciment, nouvelles barrières en bois et panneaux en plastique composent maintenant ces écuries « de première classe ».

La sécurité des chevaux en ligne de mire

Au total, la rénovation des écuries a coûté environ 50 000 $. « On avait besoin de les changer parce que c’était devenu dangereux pour les chevaux », affirme, de son côté, Carole Chamaillard, employée par l’association Manitoba Hunter/Jumper.

« Le bois était pourri et les chevaux le mangeaient », développe-t-elle. Quant aux panneaux de plastique installés au fond des box, ils évitent ainsi que les canassons ne se blessent aux pattes lorsqu’ils donnent des coups de sabot.

Un cheval

Un cheval dans une des nouvelles écuries de Red River Ex.

Photo : Radio-Canada / Thibault Jourdan

« La sécurité des chevaux a été la raison principale pour laquelle nous avons fait ces rénovations, ajoute Hermann Schweizer. Si les chevaux ne sont pas heureux, on ne l’est pas non plus. »

Attirer plus de compétitions équestres

Mais ces rénovations ne sont, en fait, que la première étape d’une transformation des lieux. D’autres écuries doivent encore être rénovées et des pistes de course doivent être aussi refaites.

Un homme avec des lunettes de soleil, une casquette et une cravate.

Hermann Schweizer est membre du conseil d’administration de Red River Exhibition.

Photo : Radio-Canada

« Avec le temps, la terre part et il y a des creux dans la piste. Nous devons enlever tout le sable, aplanir et tasser la base puis remettre du sable sur une épaisseur exacte de 6,35 cm. C’est toujours un défi! », décrit le passionné de chevaux.

Ces travaux vont s’étendre sur les deux prochaines années. À terme, Hermann Schweizer espère que cela permettra d’accueillir plus de compétitions équestres, comme du dressage ou encore des courses de trot attelé.

Des bandeaux de remises de prix.

À terme, Red River Ex espère accueillir plus de compétitions équestres différentes.

Photo : Radio-Canada / Thibault Jourdan

Manitoba

Sports équestres