•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents en CHSLD passent la journée en robe de nuit, faute de personnel

Le centre d'hébergement Roland-Leclerc

Le centre d'hébergement Roland-Leclerc

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Radio-Canada

Le manque de personnel dans des centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de Trois-Rivières a fait en sorte que plusieurs résidents ont passé la journée de dimanche en robe de nuit. Une situation qui a attristé les familles rencontrées par Radio-Canada.

La direction régionale de la santé assure que les soins médicaux ont été donnés, mais confirme qu'en l'absence de plusieurs préposés aux bénéficiaires, de nombreux résidents ont passé la journée en robe de nuit.

Par exemple, au centre d'hébergement Roland-Leclerc, 14 employés étaient absents, soit une infirmière, deux infirmières auxiliaires et onze préposés aux bénéficiaires.

Les familles étaient nombreuses à visiter les résidents dimanche. Plusieurs d'entre elles se sont dites attristées par la situation.

La présidente du Syndicat des professionnels en soins de la Mauricie–Centre-du-Québec, Nathalie Perron, réitère l'importance de légiférer pour que les ratios employés-résidents soient respectés.

Le taux de mortalité augmente quand les ratios sont diminués. Les risques de chute augmentent aussi. Il faut pas attendre d'avoir des conséquences importantes. Il faut faire ce qu'on aurait dû faire depuis longtemps, établir un minimum plancher qui doit être respecté, sinon qu'il y ait des gens qui soient imputables de ça. C'est ce qui ne se passe pas présentement, malheureusement, déplore la présidente du syndicat.

La situation pourrait se répéter au cours de l'été, estime-t-elle.

Pour les quarts de travail de soir et de nuit, le nombre d'employés serait suffisant, selon le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ). Des infirmières devront toutefois faire du temps supplémentaire obligatoire.

La direction régionale de la santé ne prévoit toutefois pas un manque aussi critique de ressources pour le congé de la fête du Canada, la fin de semaine prochaine.

Le CIUSSS dit que cette situation n'est pas souhaitée, mais qu'en raison du congé de la fête nationale, il a été difficile de trouver du personnel.

D'après les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Établissement de santé