•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef conservateur Andrew Scheer en mode séduction

Andrew Scheer a serré la main de plusieurs citoyens en Beauce.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Andrew Scheer, était de passage à Québec dimanche pour célébrer la fête nationale.

Il en a profité pour présenter sa candidate dans la circonscription de Louis-Hébert. Marie-Josée Guérette portera les couleurs du PCC lors des prochaines élections fédérales, prévues pour le 21 octobre.

Elle a occupé divers postes au sein de différents ministères québécois, dont celui de sous-ministre adjointe au ministère de la Santé et des Services sociaux. Elle a aussi occupé des postes de direction à La Capitale groupe financier.

C’est une suite logique à mon parcours, j’ai oeuvré très longtemps au niveau du gouvernement provincial. J’ai adoré prendre part à la confection de la politique publique, a-t-elle dit.

Andrew Scheer a précisé qu’il avait environ 40 % de candidates au Québec, un record pour son parti, a-t-il fait savoir.

C’est une candidate extraordinaire, elle me donne beaucoup de confiance en notre équipe, a souligné le chef de parti.

La candidate conservatrice de Louis-Hébert est Marie-Josée Guérette.

La candidate conservatrice de Louis-Hébert est Marie-Josée Guérette.

Photo : Radio-Canada

Précampagne

Le chef du parti conservateur multiplie les bains de foule en vue des élections de cet automne. Il s'est aussi rendu en Beauce pour appuyer son candidat Richard Lehoux.

Scheer espère déloger Maxime Bernier, qui a été élu sous la bannière du PCC, mais qui a claqué la porte de la formation pour créer le Parti populaire du Canada.

Richard Lehoux, ancien président de la Fédération des municipalités du Québec, a l'appui de 23 maires beaucerons.

Certains d'entre eux ont carrément tourné le dos à Maxime Bernier, qui a l'intention d'abolir la gestion de l'offre sur les produits laitiers. C'est le cas du maire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, Denis Dion.

Je ne sais pas trop où il s’en va, M. Bernier. Il a été élu par des producteurs et là, il a viré le dos aux producteurs. [...] On travaille avec l’avenir et on avance, a-t-il affirmé.

Le maire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, Denis Dion.

Le maire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, Denis Dion.

Photo : Radio-Canada

Priorité troisième lien

Le conservateur espère faire des gains dans la région de Québec.

En mêlée de presse, il a de nouveau fait une profession de foi en faveur du projet de troisième lien entre Québec et Lévis.

Andrew Scheer répète depuis des mois que sa priorité est la construction d'un nouveau lien autoroutier pour la région de la Capitale-Nationale.

On soutient le projet de connecter les deux côtés de la rive, de travailler avec nos partenaires aux niveaux municipal et provincial, on va être là pour être un vrai partenaire, a-t-il dit.

Québec

Politique fédérale