•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un réseau de bibliothèques cherche à réduire le coût des livres numériques

Un lecteur tient un livre électronique dans sa main gauche.

Les bibliothèques se plaignent du coût élevé des livres électroniques.

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Radio-Canada

La Bibliothèque régionale de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, demande un appui d'Ottawa et des municipalités pour l’aider à surmonter le coût croissant des livres audio et numériques.

Le réseau, qui dispose de 52 succursales, a vu la  demande pour ces produits augmenter de 47 % de 2016 à 2018, dit son PDG, Don Nettleton.

Or, de nombreux livres en version papier coûtent 20 $ chacun, explique-t-il, mais leur version numérique ou audio oscille désormais de 60 à 100 $, ce qui réduit considérablement les budgets des bibliothèques.

Quatre mois d'attente

M. Nettleton déplore également que les bibliothèques doivent parfois attendre jusqu’à quatre mois après la sortie d’un livre avant d’avoir le droit de l’acheter auprès des maisons d’édition.

« Tout le monde l’obtient pendant un petit moment avant nous », dit-il.

Actuellement, un règlement autorise les bibliothèques municipales à acheter les livres papier dès qu’ils sont sur le marché, mais ce droit ne s’applique pas aux biens numérisés.

La Bibliothèque régionale de l’Okanagan demande donc aux maires et au gouvernement fédéral de faire pression sur les maisons d’édition pour les encourager à trouver une solution qui peut plaire à tout le monde.

Jusqu’à présent, note M. Nettleton, il n'a pas eu de réponse.

Colombie-Britannique et Yukon

Livres