•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le député Chris d’Entremont remporte l’investiture du Parti conservateur dans Nova-Ouest

Chris d’Entremont, député progressiste-conservateur d’Argyle-Barrington, réagit au budget provincial le 20 mars 2018 à Halifax.

Chris d’Entremont, député progressiste-conservateur d’Argyle-Barrington.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Radio-Canada

Chris d’Entremont, le député de longue date d’Argyle-Barrington à l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse, sera le candidat du Parti conservateur dans la circonscription de Nova-Ouest aux élections fédérales de cet automne.

M. d’Entremont a remporté dimanche l’investiture du Parti conservateur dans cette circonscription, l’emportant au premier tour de scrutin sur Dan Mullen, un ancien éleveur de visons, et Hannah Dawson-Murphy, une étudiante de l’Université Acadia. De 450 à 500 délégués ont voté, selon M. d’Entremont.

En Nouvelle-Écosse, Nova-Ouest a tendance à être une circonscription baromètre qui alterne entre des représentants conservateurs et libéraux. Colin Fraser a repris la circonscription pour le Parti libéral fédéral en 2015.

Chris d’Entremont estime que son expérience en politique provinciale le servira bien durant la campagne électorale. Ce que je vois de différent dans Nova-Ouest, c'est l'agriculture. Dans Argyle-Barrington, il n'y en a pas beaucoup. J'ai fait un temps comme ministre de l'Agriculture de 2003 à 2006 , donc c'est quelque chose que je connais.

C'est important d'avoir quelqu'un de francophone itou. West Nova est la plus grande des deux plus grandes régions acadiennes de la Nouvelle-Écosse, donc c'est important d'avoir quelqu'un qui peut au moins comprendre l'acadien des régions d'Argyle et Clare, ajoute celui qui a été élu à cinq reprises dans la circonscription provinciale d'Argyle-Barrington depuis 2003.

Plus tôt ce mois-ci, le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, avait critiqué les députés provinciaux qui ont annoncé qu’ils se présenteraient aux élections fédérales, tout en conservant leur poste à l’Assemblée législative provinciale. Ces députés devraient démissionner, selon le premier ministre.

Outre M. d’Entremont, les progressistes-conservateurs Alfie MacLeod et Eddie Orrell briguent aussi des investitures conservatrices, et Lenore Zann, élue sous la bannière du NPD provincial, s’est lancée dans la course pour être candidate du Parti libéral du Canada.

Selon Chris d’Entremont, les règles n’obligent pas un député à démissionner avant que certains documents soient déposés auprès d’Élections Canada. Il estime qu’il prendra une décision assez rapidement, mais ne veut pas laisser les citoyens d’Argyle-Barrington sans représentant pendant trop longtemps. Il souligne que Stephen McNeil n’a pas été rapide, dans le passé, à déclencher des élections partielles. Le premier ministre a six mois pour annoncer une partielle, et il a pris six mois moins un jour pour en déclencher une dans Sackville-Cobequid.

Nouvelle-Écosse

Politique fédérale