•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dôme immersif pour valoriser l’histoire du Kamouraska à La Pocatière

La maison du Kamouraska héberge une salle de projection de 360 degrés.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Miriane Demers-Lemay

Avec l’inauguration de la nouvelle Maison du Kamouraska, la MRC souhaite attirer plus de visiteur, en leur faisant notamment découvrir l’histoire de la région avec un dôme immersif sur lequel sont projetées des vidéos 360°.

Ça rend un hommage à la région, explique la directrice générale de Promotion Kamouraska, Pascale Dumont Bédard. Puisque c'est 360°, ça nous imprègne d'une façon différente de voir la région.

On voulait faire une promotion du territoire, mais d'une autre façon.

Pascale Dumont Bédard, directrice générale de Promotion Kamouraska
La nouvelle maison du Kamouraska

La nouvelle maison du Kamouraska à La Pocatière a été inaugurée, juste à temps pour la saison estivale.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Au-delà de la publicité, on voulait plutôt faire vivre une expérience aux gens quand ils viennent dans la région, ajoute Mme Dumont Bédard.

La nouvelle Maison du Kamouraska a ouvert ses portes vendredi, neuf ans après la conception du projet.

En plus du dôme immersif, elle héberge le bureau d'information touristique et un centre d'interprétation du marais salé de la Grande Anse.

J'ai adoré ça! commente une résidente de la région, Nancy Proulx. Toute la technique, mais l'histoire aussi, c'est très touchant! C'est vraiment un beau coup d'œil sur la région.

Vue sur le fleuve depuis la maison du Kamouraska

La nouvelle maison du Kamouraska est située tout près des rives du fleuve Saint-Laurent.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Le dôme, c'est unique, il n'y en a pas beaucoup, ça vient des États-Unis, observe le préfet de la MRC de Kamouraska, Yvon Soucy.

On avait travaillé sur des estimés, au moment où on a déposé le projet. Lorsqu'on est venu à concrétiser le projet, on s'est rendu compte que c'est plus dispendieux que ce qui était prévu.

Le coût du projet, initialement estimé à 2,5 millions de dollars, a finalement coûté 3 millions de dollars, indiquent les responsables du projet.

Le gouvernement provincial et fédéral ont chacun contribué au projet à hauteur de 776 000 $. Le reste de la facture, soit plus de 1,4 million de dollars, a été assurée par la MRC de Kamouraska.

Néanmoins, Promotion Kamouraska considère ces nouvelles installations comme une innovation dans le domaine touristique et une nouvelle façon d'attirer les gens en région.

Avec les informations de Maya Arseneau

Bas-Saint-Laurent

Tourisme