•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les premiers visiteurs arrivent au parc national d'Opémican

Ouverture du parc national d'Opémican, au Témiscamingue.

Ouverture du parc national d'Opémican, au Témiscamingue

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Le coup d'envoi de la première saison du parc national d'Opémican a été donné samedi dans le secteur de la pointe Opémican, entre Laniel et Témiscaming. Des dizaines de personnes s'y sont rendues pour découvrir le dernier-né des parcs nationaux de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq).

Les premiers curieux ont fait leur entrée au parc national d'Opémican vendredi.

Les cinq premiers visiteurs à avoir mis les pieds sur le site provenaient de l'Ontario et de Montréal, ce qui réjouit le directeur du parc, Dany Gareau.

On était contents dès le départ d'avoir des gens de l'extérieur, un peu à l'image de nos cibles de clientèles. Ça donne un bon espoir pour le futur, a affirmé M. Gareau

Plusieurs personnes dans un bâtiment touristique.

Le coup d'envoi de la première saison du parc national d'Opémican a été donné le 22 juin.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Parmi les visiteurs, il y a aussi des gens des quatre coins de la région venus constater le résultat de plusieurs années d'efforts.

C'est merveilleux. On voit que c'est neuf. C'est intéressant d'être les premiers. Le site est encore tout propre, dit un visiteur de l'Abitibi.

Moi, je suis ici, j'ai un chalet pas loin. C'est super beau. J'espère que ça va marcher et amener du monde à Témiscaming, ajoute une résidente du secteur.

Faire rayonner le Témiscamingue

La préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc, croit que l'arrivée du parc national d'Opémican aura un impact majeur sur le territoire.

Un attrait comme celui-là va permettre au Témiscamingue de rayonner. Avec un lieu comme celui-là, oui on attire, oui on accueille, oui on fait parler de nous et oui on fait découvrir ce qui se passe ici, au Témiscamingue, croit Claire Bolduc.

Le secteur de la pointe Opémican offre un terrain de camping d'une soixantaine d'emplacements et un petit village de 11 prêts-à-camper.

Abitibi–Témiscamingue

Tourisme