•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'école alternative de l'Énergie plus populaire que jamais

Un élève de l'école alternative de l'Énergie

Antoine St-Clair présente son projet de fin d'année de construction d'une base de Star Wars.

Photo : Radio-Canada

Catherine Bouchard

Les écoles alternatives ont de plus en plus la cote et elles sont de plus en plus nombreuses en Mauricie. L'École de l'Énergie de Shawinigan célébrait son inauguration officielle vendredi en cette fin d'année scolaire.

L'établissement scolaire a ouvert ses portes en septembre 2017. Elle est d'ailleurs déjà victime de sa popularité.

Une quinzaine de familles n'ont pu avoir de place dans l'établissement pour la prochaine rentrée scolaire. Seulement deux écoles alternatives existent actuellement à la Commission scolaire de l'Énergie.

Il y a beaucoup de familles qui veulent une école ouverte, où ils peuvent s'impliquer. Des enfants qui peuvent s'épanouir et devenir plus responsables. Alors oui, il y a des besoins et peut-être qu'une troisième école va voir le jour à la commission scolaire de l'Énergie, estime le directeur de l'École de l'Énergie, Stéphane Robitaille.

Une centaine d'élèves fréquenteront l'établissement en septembre prochain.

Les enfants présents semblaient ravis de leur école. Plutôt que d'écouter un film en cette dernière journée d'année scolaire, ils présentaient leurs projets de fin d'année.

Par exemple, une élève de 5e année, Malie Doré, a décidé de récolter des fonds pour une cause.

Elle a choisi la dystrophie musculaire, maladie dont souffre son cousin du même âge. C'est avec un collègue de classe, Malik, qu'elle a réalisé son projet.

Malik a ramassé 110 $ et moi j'ai ramassé 270 $. Dans les deux années, j'ai ramassé 1260 $ pour mon cousin.

Mauricie et Centre du Québec

Éducation