•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La médaille de l'Assemblée nationale pour un grand bâtisseur de la Matapédia moderne

Un homme au micro

En recevant la médaille de l'Assemblée nationale, l'ancien directeur de la Commission scolaire des Monts et Marées a rappelé que l'éducation était un outil essentiel au développement des régions.

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Joane Bérubé

Laval Morin, l'ancien directeur général de la Commission scolaire de la Matapédia puis de celle des Monts-et-Marées, a été décoré vendredi après-midi de la médaille de l'Assemblée nationale.

Le député de Matane-Matapédia et chef parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, lui a remis cette distinction pour sa contribution exceptionnelle au développement de la Vallée de la Matapédia.

Laval Morin a notamment travaillé à l'établissement du centre de foresterie de la Matapédia ainsi qu'au Centre matapédien d'études collégiales (CEMEC).

Il a aussi été parmi ceux qui ont milité pour l’installation de l’usine Uniboard Canada à Sayabec.

La cérémonie s’est déroulée devant ses proches et un parterre d’élus de la Matapédia, dont plusieurs étaient d’anciens collègues.

C’est le cas, notamment du maire d’Amqui, Pierre D’Amours, qui a parlé de Laval Morin comme d’une grande source d’inspiration.

Ému, M. D’Amours a rappelé que la Matapédia lui devait beaucoup. Il faut se souvenir de nos batailles, des gains que nous avons obtenus.

Pierre D'amour, maire d'Amqui

Pierre D'Amours, maire d'Amqui, lors de la cérémonie

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Pour le maire de Causapscal, André Fournier, qui a aussi travaillé avec Laval Morin, l’homme a été à la fois un mentor et un gestionnaire hors norme.

Il nous a un peu contaminés. Son esprit nous habite, ses valeurs nous habitent, a mentionné M. Fournier.

Ce qui nous réunit, c’est la notion de service, la notion de devoir et non celle du pouvoir.

Laval Morin, récipiendaire de la médaille de l'Assemblée nationale

Si Laval Morin s'est senti honoré d'avoir reçu cette médaille, il a fait valoir qu'il a accompli ce travail avec plusieurs partenaires et collaborateurs.

J’ai eu la chance de pouvoir m’engager. J’ai beaucoup reçu et je sentais le devoir de redonner, a commenté le récipiendaire, aujourd’hui à la retraite.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, et l'ancien directeur de la commission scolaire des Monts et Marées, Laval Morin.

La médaille de l'Assemblée nationale a été remise à M. Laval Morin pour sa contribution exceptionnelle au développement de la Matapédia.

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Il reconnait toutefois que l’aboutissement de certains dossiers a été obtenu grâce à beaucoup d’entêtement. Il faut être un peu entêté pour faire ce que j’ai fait. On dit déterminé, mais c'est juste un mot plus délicat.

L’ancien administrateur s’inquiète pour l’avenir de la Matapédia.

La décroissance démographique met en danger, dit-il, le maintien des services. Nous devons être plus combatifs politiquement. Il faut revoir la gouvernance de notre organisation pour qu’il y ait une grande unité de la région, des paroisses.

L’homme qui a travaillé 32 ans dans le réseau scolaire, dont 15 à la tête d’une commission scolaire, tient toujours l’éducation comme l’élément essentiel du développement des régions.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Société