•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d’interdiction de vapoter en vue à Vancouver

Vapotage

La semaine dernière, les conseillers de San Francisco ont voté à l’unanimité de soutenir un amendement au code de la santé pour interdire la vente de cigarettes électroniques

Photo : ICI Radio-Canada

Eva Uguen-Csenge

Le conseil municipal de San Francisco s’apprête à interdire la vente de vapoteurs dans la ville, une mesure qui ne paraît pas envisageable à Vancouver, malgré la popularité des cigarettes électroniques chez les adolescents.

La semaine dernière, les conseillers de San Francisco ont voté à l’unanimité en faveur d'un amendement au code de la santé pour interdire la vente de cigarettes électroniques qui n’ont pas encore reçu l’approbation du Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA).

Cependant, un conseiller de Vancouver doute que la municipalité ait la juridiction d’implémenter une interdiction semblable.

«Nous avons une législation provinciale qui traite de la vente et de la distribution de tabac et de produits de vapotage, puis nous avons Vancouver Coastal Health, l'autorité régionale de la santé qui a juridiction concernant l'endroit où vous fumez ou vapotez», explique Pete Fry, conseiller municipal à Vancouver.

Nous n’avons pas de règlement particulier qui réglerait ce problème.

Pete Fry, conseiller municipal à Vancouver

Des mesures locales

Bien que sa collègue Rebecca Bligh reconnaisse que la province a juridiction sur la question de la cigarette électronique, elle estime que la ville de Vancouver pourrait prendre certaines mesures pour freiner ce qu’elle considère être un problème grandissant.

Sans citer de mesures concrètes, Mme Bligh rappelle que c’est la ville qui fournit les licences commerciales aux magasins de vapotage.

Or, non seulement ces magasins utilisent des tactiques de marketing qui ciblent nos jeunes, déplore-t-elle, mais certains d’entre eux vendraient leurs produits illégalement aux clients d’âge mineur.

Elle affirme que les élus ont la responsabilité de faire tout en [leur] pouvoir afin de s’assurer que cela ne se produise pas.

Règles plus strictes demandées

Une personne tient une cigarette électronique dans ses mains.

Les cigarettes électroniques sont de plus en plus faciles à dissimuler.

Photo : Associated Press / Julio Cortez

Du côté de la province, le ministère de la Santé a demandé au gouvernement fédéral d’imposer des lois plus strictes sur les produits de vapotage après la publication d’un rapport sur leur usage par les adolescents canadiens.

Dans un communiqué, le ministre de la Santé, Adrian Dix, recommande des limites concernant les publicités pour ces produits et des doses maximum de nicotine ainsi que des restrictions sur les ventes de liquides de vapotage.

La Colombie-Britannique est également prête à présenter ses propres initiatives si le fédéral tarde à légiférer, selon le communiqué.

De toute évidence, nous préférons collaborer avec les autres juridictions et le gouvernement fédéral pour une action commune.

Adrian Dix, ministre de la Santé de Colombie-Britannique

Le rapport publié dans la revue British Medical Journal a démontré que le vapotage a augmenté de 74 % en un an parmi les adolescents au Canada.

Selon les chercheurs, le nombre de participants canadiens entre 16 et 19 ans à un sondage en ligne qui ont répondu qu’ils vapotaient est passé de 8,7 % en 2017 à 14,6 % en 2018.

Gros plan sur le bas du visage d'un homme, de profil, fumant une cigarette électronique.

Le conseiller municipal Pete Fry ne croit pas que l'interdiction soit la solution. «Je pense que les cigarettes électroniques servent potentiellement à sevrer les gens de la cigarette» dit-il.

Photo : iStock

Pete Fry aimerait aussi voir le gouvernement fédéral suivre la situation de plus près. Comme Mme Bligh, il se dit particulièrement inquiet par les produits clairement commercialisés pour les jeunes.

Or, il remet aussi en question l’idée d'interdire complètement la vente, comme le prévoit San Francisco.

Je pense que les cigarettes électroniques servent potentiellement à sevrer les gens de la cigarette.

Pete Fry, conseiller municipal à Vancouver

Selon lui, la Ville de Vancouver peut seulement imposer son autorité en ce qui concerne le vapotage sur les propriétés de la municipalité et sur l’émission de permis aux magasins de vapotage.

Avec des informations de Geneviève Lasalle

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique