•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compagnie de lancer de haches ouvre un centre d’appels au Cap-Breton

Une femme lance une hache en direction d'une cible.

Une femme pratique le lancer de hache.

Photo : Getty Images / AFP / Jewel Samad

Radio-Canada

Une compagnie qui se spécialise dans les centres de divertissement proposant le lancer de haches récréatif comme activité s’apprête à ouvrir un centre d’appels à Sydney, en Nouvelle-Écosse.

Le siège social de FlannelJax est situé au Canada et son chef de la direction, Stephen Schober, est un natif de la Nouvelle-Écosse.

L’entreprise, qui a ouvert l’année dernière un centre de lancer de haches dans la région de St. Paul, au Minnesota, caresse de grandes ambitions. Elle espère ouvrir de 20 à 30 nouveaux emplacements du genre par année. C’est cette croissance anticipée qui justifie l’ouverture de nouveaux centres d’appels.

Celui du Cap-Breton sera relativement petit. FlannelJax prévoit y créer sept ou huit emplois à l’ouverture du bureau le mois prochain.

La compagnie espère engager jusqu’à 30 personnes au centre d’appels de Sydney, si ses plans de croissance se déroulent comme prévu.

Nous pensons qu’il est difficile de gérer un centre [de lancer de haches] où les gens qui servent les clients doivent aussi répondre au téléphone et prendre les réservations, gérer les détails des événements, explique Stephen Schober.

L’objectif, dit-il, est d’avoir en centre d’appels du personnel de qualité qui prendra en charge ces aspects de l’entreprise. De nombreuses personnes ont de l'expérience et de l'expertise en centre d'appels au Cap-Breton, juge-t-il.

M. Schober explique que les téléphonistes au Cap-Breton seront responsables des réservations et auront à répondre aux questions de la clientèle. Le personnel devra aussi  communiquer avec des clients corporatifs.

Les candidats intéressés à postuler sont invités à le faire le lundi 24 juin au Holiday Inn de Sydney.

Avec les informations de Holly Conners, CBC

Nouvelle-Écosse

Emploi