•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les festivités de la Journée nationale des Autochtones attirent les foules à Val-d'Or

Des hommes, des femmes et des enfants autochtones portent des habits traditionnels.

Habits traditionnels étaient au rendez-vous pour cette célébration de la Journée nationale des peuples autochtones sur le site Kinawit, à Val-d'Or.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Thomas Deshaies

Des dizaines de citoyens se sont rassemblés au site culturel Kinawit, vendredi après-midi, pour prendre part aux activités offertes dans le cadre de la Journée nationale des peuples autochtones.

Le Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or organise depuis plusieurs années ce grand rassemblement annuel, qui se tenait jadis au centre-ville, mais qui a maintenant lieu au site culturel Kinawit, situé en pleine nature.

La programmation prévoyait des activités pour toute la famille, dont des prestations culturelles et une dégustation de mets traditionnels.

Des musiciens autochtones chantent autour d'un grand tambour traditionnel.

Les Screaming Eagles étaient en prestation dans le cadre des festivités.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Elles étaient d'ailleurs au rendez-vous, comme le souligne le président du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or, Oscar Kistabish. On vise les jeunes aussi [avec l'événement], il faut que les gens se parlent, il faut qu'il y ait un lieu, un événement, qu'ils se rencontrent, qu'ils se posent des questions. Ce sont des places où on peut se poser des questions ici, explique-t-il.

La mise en lumière des cultures autochtones état au cœur des activités, alors que plusieurs artistes anichinabés, dont Karl Chevrier, ont échangé avec les citoyens sur leur art. Il y a une période où on n'avait pas le droit de s'exprimer culturellement, c'était banni, se souvient M. Kistabish. Aujourd'hui, on ne vit plus cet interdit-là. Il faut qu'on ait des occasions comme celle-là, pour que les gens montrent ce qu'ils peuvent faire.

Un homme d'origine autochtone sourit à la caméra lors d'un événement soulignant la Journée nationale des Autochtones.

Oscar Kistabish, président du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

L'événement a aussi su attirer des citoyens qui ne vivent pas dans la région, dont l'artiste Marie-Claude Drolet, de Québec, de passage dans le cadre du vernissage de son exposition à Val-d'Or. C'était un incontournable pour nous de venir, de pouvoir connecter avec cet événement-là puis aller chercher des connaissances, explique-t-elle.

Cette journée est aussi une manière de contribuer à la lutte au racisme, comme l'explique la conseillère municipale Sylvie Hébert. Si on veut enrayer le racisme et la discrimination, il faut avoir des événements comme ça où les différentes personnes de différentes nationalités, peuples, puissent se reconnaître, affirme-t-elle.

Un homme d'origine autochtone pose avec un canot fait à la main, souriant.

Karl Chevrier, un artiste natif de la Première Nation de Timiskaming, a présenté son canot fait à la main.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Abitibi–Témiscamingue

Autochtones