•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Autochtones plus diplômés que jamais, mais des lacunes demeurent

Un élève soulève son diplome lors de sa graduation.

Le rapport indique que la majorité des recommandations de 2015 ont été mises en oeuvre de manière complète ou substantielle.

Photo : Shutterstock / Izzet Ugutmen

Geneviève Lasalle

Les élèves autochtones de la Colombie-Britannique ont obtenu leur plus haut taux de diplomation secondaire en 2018, indique un rapport de la vérificatrice générale provinciale, Carol Bellringer.

En l'an 2000, à peine 40 % des élèves autochtones obtenaient leur diplôme d'études secondaires, alors qu'ils étaient 70 % à l'avoir en 2018.

Le rapport est une mise à jour d'une étude publiée en 2015, qui sommait le ministère de l'Éducation provincial de s'attaquer aux différences entre les élèves autochtones et non autochtones en ce qui concerne les taux de diplomation, les sentiments de sécurité dans les écoles et les évaluations en lecture, écriture et mathématiques.

Des recommandations mises en oeuvre

Des pupitres dans une classe d'école vide.

La mise à jour du rapport indique que la majorité des 11 recommandations datant de 2015 ont été mises en oeuvre de manière complète ou substantielle.

Photo : iStock

En 2015, la vérificatrice générale établissait 11 recommandations, visant une meilleure collaboration entre les responsables de l’éducation et les dirigeants autochtones. L'objectif était d’élaborer des stratégies pour combler l’écart entre les résultats des élèves autochtones et non autochtones.

Le nouveau rapport indique que la majorité de ces recommandations ont été mises en oeuvre, soit de manière complète ou substantielle.

Le Conseil scolaire de Vancouver (VSB) note une augmentation constante, qu'il attribue à une série de mesures prises pour améliorer le parcours scolaire des Autochtones.

Nous faisons des efforts supplémentaires pour collaborer avec les écoles et le personnel, afin de nous assurer qu'ils peuvent fournir des soutiens ciblés aux apprenants autochtones.

Jiana Chow, porte-parole du Conseil scolaire de Vancouver

Racisme et attentes peu élevées

Le rapport de la vérificatrice générale reconnait notamment les efforts du ministère de l'Éducation de s’attaquer aux barrières systémiques et au racisme des attentes faibles. Elle cite en exemple le changement de sa politique relative à l'attribution des certificats de fin d'études.

Aussi appelés Evergreens, ces certificats ont été créés pour reconnaître le travail des étudiants avec des besoins particuliers importants qui ne pourraient pas obtenir un diplôme d'études secondaires. Or, Mme Bellringer notait dans son précédent rapport que les étudiants autochtones étaient plus susceptibles que les non-autochtones d'obtenir un Evergreen, même lorsqu'ils n'étaient pas désignés comme ayant des besoins particuliers.

La mise à jour montre toutefois une réduction significative du nombre de ces certificats suivant le changement de politique.

L’écart se rétrécit, mais demeure

Un groupe d'étudiants lors de leur cérémonie de remise des diplômes.

Au cours de cette année scolaire, plus de 67 000 élèves se sont identifiés comme autochtones, soit environ 12% du total de la population étudiante des écoles publiques en province.

Photo : The Associated Press / Mark Felix

Malgré les avancées, des lacunes demeurent. Les élèves non-autochtones devancent encore leurs paires autochtones avec un taux d'obtention d’un diplôme secondaire de 86 %.

Le ministre de l'Éducation, Rob Fleming, reconnaît qu'il reste du travail à faire et s'engage à travailler avec nos partenaires en éducation pour continuer à améliorer les résultats d'apprentissage et les expériences scolaires des élèves autochtones.

C’est inspirant de voir à quelle vitesse les étudiants autochtones réagissent lorsque nous commençons à éliminer les obstacles à leur réussite.

Rob Fleming, ministre de l’Éducation

Au cours de cette année scolaire, plus de 67 000 élèves se sont identifiés comme Autochtones en Colombie-Britannique, soit environ 12 % du total de la population étudiante des écoles publiques de la province.

Avec les informations de CBC

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation