•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse remet en question la saison du traversier vers le Maine

Le traversier sur l'eau à Yarmouth.

Le traversier à son départ de Yarmouth, en Nouvelle-Écosse, à destination d'un port du Maine

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Le début de la saison des traversées entre Yarmouth, en Nouvelle-Écosse, et Bar Harbor, au Maine, accuse un retard en raison des rénovations au port de la ville côtière américaine. Ce retard pourrait remettre en question toute la saison du traversier, prévient le ministre des Affaires de la Nouvelle-Écosse, Geoff MacLellan.

Geoff MacLellan explique qu'il n'y a toujours pas de date d’ouverture qui a été définie pour le terminal de Bar Harbor aux États-Unis. Celui-ci exige des rénovations avant de pouvoir mettre des agents en place. Pour cette raison, le traversier entre la Nouvelle-Écosse et le Maine ne peut être actif pour l’instant. Les autorités américaines ont seulement dit à la province qu’elles faisaient les travaux aussi rapidement que possible.

L’exploitant du traversier, Bay Ferries, a annoncé il y a deux semaines que la saison, qui commence généralement à la fin du mois de juin, devrait attendre à la mi-saison cette année.

La province a récemment embauché l’ancien ambassadeur américain au Canada, David Wilkins, pour faire pression afin d’accélérer le processus de sécurité américain.

La province a également fourni environ 8,5 millions de dollars pour aider à effectuer les travaux de rénovation. La subvention provinciale d'exploitation du traversier pour cette année est quant à elle de 13,8 millions de dollars.

Bay Ferries a déménagé son port du Maine de Portland à Bar Harbor plus tôt cette année, affirmant qu’elle ferait ainsi des économies d’essence.

Avec les informations de La Presse canadienne

Nouvelle-Écosse

Tourisme