•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford révoque les nominations de deux de ses délégués à l'étranger

Le premier ministre Doug Ford devant l'édifice de l'Assemblée législative.

Le premier ministre Doug Ford devant l'édifice de l'Assemblée législative de l'Ontario

Photo : Radio-Canada / Frank Gunn

Radio-Canada

Moins de 24 heures après avoir nommé quatre délégués généraux de l'Ontario aux États-Unis et au Royaume-Uni, le premier ministre Doug Ford annule deux de ces nominations, face à des allégations de népotisme.

Le bureau du premier ministre confirme que Taylor Shields ne sera pas la déléguée de l'Ontario à Londres et que Tyler Albrecht ne représentera pas la province à New York.

L'attachée de M. Ford, Ivana Yelich, n'a pas voulu donner d'explications au sujet de cette volte-face.

Selon Global News et le Globe and Mail, Tyler Albrecht, un jeune analyste financier, serait un ami des fils de Dean French, le chef de cabinet de Doug Ford.

Quant à Taylor Shields, adjointe au vice-président du marketing de la compagnie d'assurance Chubb, elle serait une cousine de l'épouse de M. French.

Les deux conseillers avaient été nommés à ces postes pour trois ans. Leur mandat : attirer plus d'investissements dans la province.

Leur salaire devait être de 165 000 $ (Tyler Albrecht) et de 185 000 $ (Taylor Shields).

Leur nomination, jeudi, coïncidait avec un remaniement ministériel majeur à Queen's Park, Doug Ford tentant de donner un nouveau souffle à son gouvernement, en chute libre dans les sondages.

Une autre tuile pour Ford

Ce n'est pas la première fois que M. Ford est accusé de nominations partisanes.

Par exemple, le gouvernement avait nommé un ami de Doug Ford, Ron Taverner, à la tête de la Police provinciale, avant que le surintendant de police ne retire sa candidature, après plusieurs mois de controverse.

Les deux autres délégués nommés par M. Ford jeudi doivent être en poste à Dallas et à Chicago.

Le nouveau délégué de l'Ontario à Chicago, Earl Provost, était le chef du personnel de Rob Ford, le frère du premier ministre, lorsqu'il était maire de Toronto.

M. Provost, un ancien libéral, s'est joint au bureau du premier ministre Ford il y a quelques semaines.

Pour sa part, le nouveau délégué de l'Ontario à Dallas, Jag Badwal, a déjà présidé le Parti conservateur de l'Ontario.

M. Ford ressuscite des postes de délégués à l'étranger qui avaient été abolis dans les années 1990. En faisant savoir à l'échelle internationale que l'Ontario est ouvert aux affaires, nous contribuons à créer chez nous les bons emplois dont nous avons besoin, a affirmé le premier ministre.

Cette opération de grande séduction auprès des investisseurs aux États-Unis et au Royaume-Uni fait suite aux critiques dont le gouvernement Ford a fait l'objet après avoir menacé récemment de résilier le contrat liant la province au distributeur de bière Beer Store.

Réactions

Le NPD accuse Doug Ford de donner des postes en or à l'étranger à des proches et d'avoir tenté de cacher ce favoritisme au public.

Un jour après que Ford eut mis à pied 400 travailleurs de la santé, il donne des billets à bord du train du gaspillage aux amis et aux proches du gouvernement.

Taras Natyshak, députée néo-démocrate

La députée Natyshak soutient par ailleurs que Tyler Albrecht a utilisé des insultes homophobes et anti-femmes dans les médias sociaux par le passé, mais que l'accès à ses comptes avait été bloqué jeudi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Toronto

Politique provinciale