•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saint-Jean-Baptiste fêtée en grand pour une dernière fois à Kapuskasing

Affiche montrant des portraits de musiciens.

Éric Lapointe et le groupe Swing sont les têtes d'affiche du Festival de la St-Jean de la région de Kapuskasing.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Miguel Lachance
Francis Bouchard

Kapuskasing vibrera au rythme de la musique pendant son 20e Festival de la St-Jean, le dernier qui offrira des spectacles de grande envergure à l’aréna local. Le comité organisateur a choisi pour l’occasion de ramener le célèbre rockeur Éric Lapointe et le groupe franco-ontarien Swing.

Le président du comité organisateur, Jacques Filion, affirme qu’ils ont voulu faire un gros bang pour la dernière année du festival organisé à l’aréna.

Éric Lapointe, c’est une grosse tête d’affiche, explique-t-il. Puis il y a Swing aussi, c’est un de leurs derniers shows.

Lors de sa précédente présence à Kapuskasing, Éric Lapointe avait battu tous les records de fréquentation pour les festivités de la Saint-Jean, selon le comité organisateur.

En 2017 notamment, la faible fréquentation du festival avait surpris et déçu les organisateurs.

Pour sa dernière année, les organisateurs espèrent accueillir 1400 personnes, dont environ 400 venant de l’extérieur, y compris de Hearst et du Grand Sudbury, explique M. Filion.

Une homme dans un aréna où une scène est en train d'être assemblée.

Jacques Filion conseille aux spectateurs d'apporter des lunettes de soleil et des bouchons d'oreilles pour le spectacle d'Éric Lapointe.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Les personnes qui n’ont pas déjà leur billet pourront en acheter un à la porte du festival.

D’habitude, je dirais que c’est peut-être 20 à 25 % de la foule [qui vient de l’extérieur]. Cette année, c’est peut-être un peu plus. Je dirais un bon 25 à 30 % des billets sont vendus à l’extérieur.

Jacques Filion, président du comité organisateur du Festival de la St-Jean de la région de Kapuskasing

Ça aide les motels, les restaurants, ajoute-t-il.

L’hôtel Comfort Inn, situé à proximité de l’aréna, affichera d’ailleurs presque complet pendant la fin de semaine selon son gérant, Jean-Marc Génier.

Timmins n’a pas de Saint-Jean cette année, alors on reçoit bien du monde de Timmins qui vient à Kapuskasing. On a aussi bien du monde du Québec qui vient ici aussi.

Jean-Marc Génier, gérant du Comfort Inn de Kapuskasing

La propriétaire du Moonbeam Country Store, France Lebel, remarque chaque année un achalandage accru avant et entre les spectacles de la Saint-Jean.

C'est sûr que oui, je vois beaucoup de visiteurs venir à notre magasin. Puis même les membres de la communauté viennent beaucoup magasiner puisqu'ils sortent pour la Saint-Jean.

France Lebel, propriétaire du Moonbeam Country Store

Bien qu'il n'y a pas de festival prévu l’an prochain, le comité compte tout de même organiser des spectacles de moins grande envergure au Centre régional de Loisirs culturels, comme c’était le cas dans les années 1990.

C’est certain qu’il va y avoir moins de gens qui vont venir de l’extérieur, admet Jacques Filion. C’est proportionnel à la popularité des artistes.

Nord de l'Ontario

Musique