•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remai Modern : une relation à bâtir avec la communauté francophone

Un homme portant une casquette regarde un tableau dans une salle du Musée d'art moderne Remai à Saskatoon

Une salle du Musée d'art moderne Remai à Saskatoon

Photo : Radio-Canada / Guy Quenneville

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dès son ouverture en 2017, le musée Remai Modern promettait de faire une grande place au français dans sa programmation et dans son affichage. Deux ans plus tard, il reste encore du travail à faire, souligne la Fédération des francophones de Saskatoon.

À l’époque, la conservatrice en chef du Remai Modern, Sandra Guimarães, avait clairement énoncé son intention de collaborer davantage avec la communauté francophone.

Pourtant, la Fédération des francophones de Saskatoon (FFS) déplore qu'une commissaire du musée ait posé un commentaire jugé déplacé au sujet des francophones lors de la récente présentation de l'artiste franco-manitobaine, Dominique Rey.

[L’exposition] a très bien été [...] Mais, apparemment, il y a eu des remarques anti-francophones et peut-être un peu mal placées, précise le président de la FFS, Dustin McNichol.

L'organisme se plaint aussi de ne pas avoir été informé de la projection en français du film Kirikou et la sorcière le 15 juin dernier.

Dustin McNichol

Le président de la Fédération des francophones de Saskatoon, Dustin McNichol, rencontrera les responsables du musée d'art moderne Remai Modern à Saskatoon cet automne.

Photo : Radio-Canada

Le président de la Fédération, Dustin McNichol, y voit désormais une occasion de rétablir les échanges avec les responsables du musée.

Nous, on voit ça comme une opportunité de voir un dialogue avec le musée puis [d’avoir] des compréhensions communes, explique Dustin McNichol.

« Ils ne comprennent pas toujours les sensibilités au sujet du statut public de la langue française. »

— Une citation de  Dustin McNichol, président de la Fédération des francophones de Saskatoon

De son côté, le musée Remai a décliné notre demande d'entrevue.

La responsable aux communications du musée, Stéphanie McKay, a toutefois répondu par courriel que le musée serait heureux de partager des informations au sujet de leur projection avec la Fédération [...] et d'avoir leurs conseils pour rejoindre la communauté francophone locale.

« Plus d’artistes francophones »

Même si le musée d’art moderne Remai présentera des films francophones à compter de juillet, Dustin McNichol n’est pas prêt d’affirmer que le musée offre une programmation bilingue.

« Je ne dirais pas que c’est un musée bilingue, où nous, les francophones, on pourrait [...] demander : est-ce que je peux avoir une tournée en français ?  »

— Une citation de  Dustin McNichol, président de la Fédération des francophones de Saskatoon

Pour la période 2020-2025, le président de la FFS, Dustin McNichol, aimerait voir « plus d’artistes francophones » et plus de visites guidées en français au musée d’art moderne Remai.

Pour y parvenir, M. McNichol aimerait travailler avec « des groupes francophones, comme le collectif artistique de Saskatoon Sans-atelier, d’autres organisations fransaskoises et le Remai Modern », ajoute-t-il.

Nous, il faut dire qu’on a aussi des artistes qui sont de calibre mondial. Ces artistes méritent aussi d’avoir une reconnaissance. Je crois que le Remai est ouvert à ça, dit-il.

Billetterie Remai Modern

La Fédération des francophones de Saskatoon souhaite que le Remai Modern présente plus d’affichage en français sur ses murs

Photo : Radio-Canada / Pascale Bouchard

Pour sa part, la responsable des communications du Remai Modern, Stephanie McKay, explique que la sélection des oeuvres artistiques dépend de plusieurs critères.

Bien que nous ne programmons pas les artistes en fonction de critères culturels spécifiques, Remai Modern soutient la vision des artistes qui interprètent la notion de "modernité" de divers points de vue. Notre programmation comprend un mélange d'artistes locaux, nationaux et internationaux, a-t-elle indiqué par courriel.

Le Remai Modern a récemment présenté une exposition de l’artiste franco-manitobaine Dominique Rey.

Bien qu’elle se sente honorée de faire partie de l’exposition intitulée If I have a body, présentée au musée, elle précise que, si le Remai Modern pouvait avoir un affichage bilingue, ce serait fantastique.

Dominique Rey

L'artiste franco-manitobaine Dominique Rey Dominique Rey fait partie de l'exposition « If I have a body » présentée au musée d'art moderne Remai à Saskatoon.

Photo : Dominique Rey

Néanmoins, Dominique Rey se dit opposée à la création d’un espace réservé uniquement aux artistes francophones au sein du musée.

Il n'y a pas si longtemps, quand les femmes étaient [de plus en plus] exposées dans les musées, les galeries, on faisait des expositions spéciales de femmes, puis c’était vraiment un genre de ghetto, souligne-t-elle.

Je pense que c’est plus intéressant quand les artistes de diverses nations, ethnicités et cultures [...] font tout simplement partie d’un plus grand discours, ajoute-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !