•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découverte d’exoplanètes « semblables » à la Terre

Impression artistique de l'exoplanète Kepler-452b.

Si les exoplanètes découvertes sont dotées d’atmosphères, il n’est pas exclu qu’elles puissent aussi abriter certaines formes de vie, affirment les chercheurs.

Photo : NASA

Alain Labelle

Deux exoplanètes, situées dans la zone dite habitable autour de leur étoile, ont été détectées dans notre voisinage galactique autour d’une étoile située à seulement 12,5 années-lumière de distance de notre système solaire.

L’étoile de Teegarden, une naine rouge de 8 milliards d’années découverte en 2003, est l'une des plus petites étoiles connues.

Les températures y atteignent les 2700 °C, ce qui est relativement peu pour une étoile.

Représentation graphique de la zone habitable autour de l’étoile de Teegarden.

Les deux planètes sont situées dans la zone habitable autour de l’étoile de Teegarden.

Photo : Institut d’astrophysique de l’université de Göttingen

La découverte de deux planètes autour de cette étoile est le résultat de plus de trois ans d’observations réalisées par un groupe international d’astrophysiciens.

Ces exoplanètes, nommées Teegarden b et Teegarden C, seraient légèrement plus lourdes que la Terre.

Elles ressemblent aux planètes rocheuses de notre système solaire interne.

Mathias Zechmeister, Institut d’astrophysique de l’Université de Göttingen

Teegarden b, la planète plus proche de l’étoile, est celle qui présente le plus grand nombre de similitudes avec la Terre, et il ne serait pas impossible que de l’eau liquide se trouve à sa surface.

Repères

  • C’est le 6 octobre 1995 que les scientifiques suisses Michel Mayor et Didier Queloz, de l'Observatoire de Genève, ont annoncé la découverte de 51 Pegasi b, la première exoplanète détectée en orbite autour d'une étoile de type solaire.
  • Depuis ce moment, les astrophysiciens ont identifié pas moins de 4003 exoplanètes (source : NASA, 20 juin), et 3708 autres sont en cours de confirmation.

Un duo céleste intrigant

Pour arriver à détecter ces objets célestes, les astrophysiciens ont utilisé le spectrographe de nouvelle génération CARMENES situé à l’Observatoire de Calar Alto, en Espagne.

Le scientifique Victor Sánchez Béjar de l’Institut d’astrophysique des îles Canaries explique que Teegarden b présente 60 % de chance d’avoir un environnement à sa surface dont les températures oscillent entre 0 °C et 50 °C, et dont la moyenne pourrait s’approcher des 28 °C.

Teegarden c, pour sa part, se trouve plus loin et la température à sa surface avoisine celle de Mars en se situant autour de - 47 °C.

Un système plus vaste?

M. Zechmeister et ses collègues estiment que les deux planètes pourraient faire partie d'un système plus vaste, si bien que d’autres astres pourraient s’y ajouter dans les prochaines années.

Quoi qu’il en soit, ces étoiles figurent maintenant parmi les 19 premières exoplanètes connues à posséder un environnement potentiellement habitable. Et Teegarden b est celle qui possède l’indice de similarité le plus proche de notre planète.

Cette réalité réjouit ses découvreurs, qui veulent maintenant mieux les étudier, puisque si ces planètes sont dotées d’atmosphères, il n’est pas exclu qu’elles puissent aussi abriter certaines formes de vie.

Les résultats ont été publiés dans la revue Astronomy and Astrophysics (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Astronomie

Science