•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur YouTube, accusé de mal protéger les enfants

Des silhouettes de personnes utilisant des ordinateurs portables sont visibles devant un immense logo de l'entreprise YouTube.

YouTube est accusé depuis des mois par des internautes de recommander des vidéos à caractère implicitement sexuel mettant en scène des enfants.

Photo : Reuters / Dado Ruvic

Agence France-Presse

YouTube a-t-il enfreint la loi en exposant les enfants à des vidéos inappropriées ou en collectant leurs données personnelles? C'est ce que tentent de déterminer les autorités américaines de régulation, a rapporté le Washington Post mercredi.

Ces investigations suivent des plaintes d'associations auprès de la Federal Trade Commission (FTC) sur ces deux sujets.

En avril 2018, une vingtaine d'organisations de défense des droits numériques et de protection de l'enfance avaient notamment accusé la filiale de Google de collecter les informations personnelles de mineurs sur YouTube. Selon ces organisations, la localisation des enfants, l'appareil utilisé et leurs numéros de téléphone avaient été obtenus sans que leurs parents le sachent, et l'entreprise s'en était servi pour leur présenter de la publicité ciblée.

D'après ces groupes, cela enfreint la loi américaine sur la protection de la vie privée des enfants sur Internet, surnommée COPPA.

D'après le Washington Post et le New York Times, la FTC en est à un stade avancé de ses investigations, qui peuvent potentiellement déboucher sur des amendes et l'imposition de mesures de correction.

Selon le Wall Street Journal, YouTube réfléchit à certaines options, comme supprimer l'enchaînement automatique des vidéos – qui peut exposer les enfants à des contenus choquants – voire placer tous les contenus pour enfants sur son site dédié YouTube Kids, créé en 2015 pour les moins de 13 ans.

Le site principal YouTube est officiellement interdit aux moins de 13 ans, mais regorge de dessins animés, de comptines pour tout-petits et de publicités pour des jouets.

« Nous examinons beaucoup d'idées pour améliorer YouTube, et certaines restent cela, des idées », a expliqué un porte-parole de la plateforme auprès de l'AFP.

Interrogée, la FTC n'a pas souhaité commenter.

La gestion des vidéos d'enfants ou pour enfants est un dossier épineux pour YouTube, extrêmement populaire chez les ados et les jeunes, mais aussi terrain de chasse des pédophiles, ce qui lui vaut moult critiques sur le tri des contenus et des commentaires, dans un climat déjà peu favorable en général aux géants technologiques.

Internet

Techno