•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le groupe gatinois FET.NAT sur la longue liste du prix Polaris 2019

Les photos noir et blanc de chaque membre de la formation sont alignées à raison de deux par rangée.

Olivier Fairfield, Linsey Wellman, JF No et Pierre-Luc Clément forment le groupe gatinois FET.NAT.

Photo : Radio-Canada

Valérie Lessard

L'album Le Mal du quatuor de l'Outaouais FET.NAT figure parmi les 40 disques canadiens retenus dans la course au prix Polaris, cette année.

Composé de JF No, Pierre-Luc Clément, Olivier Fairfield et Linsey Wellman, FET.NAT est finaliste aux côtés d'Alexandra Stréliski, Jean Leloup, Loud, Dominique Fils-Aimé, Elisapie et Les Louanges, entre autres.

Olivier Fairfield, à qui Radio-Canada a appris la nouvelle de la nomination de la formation, s'est dit agréablement surpris d'obtenir une telle reconnaissance.

Je n'aurais jamais pensé qu'un groupe comme FET.NAT se retrouverait là.

Olivier Fairfield, membre de FET.NAT

Pas parce qu'on ne le mérite pas, mais plus par rapport au parcours qu'on a pris, pis [...] le genre de musique qu'on a fait jusqu'au Mal. Même Le Mal est un album quand même assez bizarre, souligne le multi-instrumentiste en rigolant.

L'impact d'une telle nomination

Olivier Fairfield a déjà accompagné d'autres finalistes du Polaris sur la route, à travers le pays, l'année de leur nomination, soit Timber Timbre, Andy Shauf et Leif Vollebekk.

Il a pu réaliser de première main la visibilité qu'offre une place sur l'une ou l'autre des listes du prix, doté d'une bourse de 50 000 dollars.

J'ai vu ce que ça fait pour ces projets. De voir mon projet se retrouver dans les mêmes eaux, j'imagine [...] les possibilités d'aller jouer dans des endroits où on n'a jamais joué, mentionne-t-il.

C'est sans compter les gens qui, aujourd'hui curieux de connaître FET.NAT, pourraient être tentés de tendre l'oreille au Mal.

L'avantage d'un prix comme ça, même si tu ne le gagnes pas, c'est [...] que les gens en parlent. Ça, c'est une mine d'or. C'est difficile, en fait, de convaincre les gens de parler, et d'écouter ta musique, soutient Olivier Fairfield.

La prochaine étape, pour FET.NAT, sera l'annonce de la courte liste de 10 albums retenus par le jury, le 16 juillet.

Le prix Polaris sera remis le 16 septembre.

Ottawa-Gatineau

Musique