•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après la brouille commerciale, les retrouvailles politiques de Trudeau et Trump

Le président américain Donald Trump et le premier ministre canadien Justin Trudeau ont brièvement parlé aux journalistes avant leur entretien, jeudi, dans le bureau ovale de la Maison-Blanche.

Photo : Reuters / Jonathan Ernst

Radio-Canada

Reçu par le président américain à Washington, le premier ministre Justin Trudeau évoque une rencontre fructueuse, où les deux hommes se sont montrés décidés à se concentrer sur l'avenir.

En conférence de presse jeudi après-midi, le premier ministre a énuméré les sujets abordés en rappelant que son gouvernement a déposé un projet de loi pour ratifier le nouvel accord de libre-échange avec le Mexique.

Le premier ministre a rapporté que lui et le président américain ont annoncé leur intention de mettre en œuvre la nouvelle entente de prédédouanement cet été.

Cette entente permettra d'étendre le prédédouanement aux voyageurs dans les installations terrestres, ferroviaires et maritimes des deux pays, ainsi que dans d'autres aéroports, et permettra le prédédouanement du fret.

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau, à Washington.

« Le Canada est une source stable d’uranium pour les réacteurs américains », a dit M. Trudeau.

Photo : Radio-Canada

Les échanges ont notamment porté sur l'élaboration un plan d'action conjoint sur les minerais essentiels afin d'améliorer la sûreté minérale et d'accroître la fiabilité des chaînes d'approvisionnement.

Il a rappelé l'importance de l'uranium canadien pour la sécurité énergétique de l'Amérique du Nord et a souligné que le Canada est un fournisseur fiable d'uranium aux États-Unis depuis plus de 75 ans.

« Le Canada est une source stable d’uranium pour les réacteurs américains », a ajouté M. Trudeau.

Le premier ministre a également indiqué que la question de la détention injustifiée par la Chine de deux citoyens canadiens, Michael Kovrig et Michael Spavor, a aussi été abordée.

À une question sur les relations entre Justin Trudeau et Donald Trump, notamment après les propos tenus par le président américain l’an dernier lors du G7 qualifiant M. Trudeau de « malhonnête et faible », le premier ministre a insisté sur le fait que les deux chefs d’État se concentrent sur « ce qui est important » pour les deux pays.

Dans un communiqué rendu public avant la conférence de presse, Justin Trudeau dit avoir « hâte de poursuivre sur la lancée des progrès que nous avons réalisés aujourd'hui au Sommet du G20 qui se tiendra la semaine prochaine à Osaka ».

« On revient de loin », lance Trump à Trudeau

Plus tôt dans la journée, les deux hommes se sont félicités d’avoir conclu le nouvel accord de libre-échange avec le Mexique.

On revient de loin, a lancé d’entrée de jeu M. Trump, en rappelant que le Mexique est devenu mercredi le premier des trois pays à formellement ratifier ce « formidable accord » destiné à remplacer l’actuel Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Le président américain a ensuite dit espérer que le Congrès approuvera rapidement la nouvelle entente, baptisée Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM), avant de prendre acte des démarches que M. Trudeau doit mener plus tard à ce sujet.

L’affaire est loin d’être acquise, dans la mesure où les démocrates, qui contrôlent la Chambre des représentants, ont soulevé plusieurs doutes, notamment pour ce qui est des normes du travail et de l’environnement.

C’est une occasion pour nous de continuer à parler de la manière de travailler pour bâtir ce formidable accord, qui est bon pour les travailleurs canadiens, américains et mexicains, a brièvement enchaîné le premier ministre canadien après la déclaration du président Trump.

M. Trudeau a rappelé que le Parlement canadien a aussi entrepris de procéder à la ratification du nouvel accord, avant de faire valoir que Washington et Ottawa doivent continuer de construire ce qui est déjà l’alliance la plus forte du monde.

Enjeux internationaux

Après son tête-à-tête avec le président Trump, Justin Trudeau a quitté la Maison-Blanche vers 13 h 40. Il s'est dirigé vers le Capitole pour des entretiens avec la présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi, et le leader de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell.

Justin Trudeau a aussi souligné qu'il discutera de plusieurs enjeux internationaux avec le président Trump, sans donner plus de détails.

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a cependant confirmé la semaine dernière que les deux hommes devaient discuter de la détention en Chine des Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor.

Ces détentions sont considérées par les experts comme des représailles après l'arrestation par les autorités canadiennes de la numéro deux du géant chinois des télécommunications Huawei, Meng Whanzou, à la demande de la justice américaine.

Donald Trump a promis de faire tout ce qu'il peut pour aider le Canada dans ce dossier et qu'il soulèverait cette question lors de sa rencontre avec le président chinois Xi Jinping, la semaine prochaine, au Japon, si tel était le souhait de M. Trudeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique