•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux navires de guerre canadiens ont franchi le détroit de Taïwan

La frégate NCSM Regina traverse les eaux brunes du fleuve Huangpu à Shanghai.

La frégate NCSM Regina photographiée en avril 2006 alors qu'elle naviguait sur le fleuve Huangpu à Shanghai, en Chine.

Photo : La Presse canadienne

Agence France-Presse

Deux navires de guerre canadiens ont franchi le détroit de Taïwan pour la première fois depuis le début de la crise diplomatique sans précédent entre Ottawa et Pékin, ont annoncé séparément les ministères de la Défense du Canada et de Taïwan.

Ces navires ont emprunté mardi l'étroit détroit entre la Chine et Taïwan, île revendiquée par Pékin, dans le cadre d'une opération de « liberté de navigation », a indiqué mercredi soir le ministère de la Défense de Taïwan dans un communiqué.

Le ministère canadien de la Défense a minimisé jeudi la portée de ce « passage à travers le détroit de Taïwan », également connu sous le nom de détroit de Formose, soulignant dans un communiqué qu'il ne fallait pas y voir « une prise de position » quelconque de la part du Canada.

La frégate NCSM Regina et le ravitailleur naval Asterix ont fait escale dans la baie de Cam Ranh au Vietnam avant de mettre le cap sur le nord-est de l'Asie dans le cadre d'une opération internationale visant à « contrer » le contournement par la Corée du Nord des sanctions imposées contre elle par le Conseil de sécurité des Nations unies, selon le communiqué d'Ottawa.

« L'itinéraire le plus pratique entre la baie de Cam Ranh et l'Asie du Nord-Est consiste à traverser le détroit de Taïwan », a expliqué le ministère.

Les navires canadiens effectueront d'autres visites dans la région pour « renforcer les relations de défense et de sécurité en constante évolution avec les partenaires de la région, notamment les États membres de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est ».

Une autre frégate canadienne, le NCSM Calgary, avait emprunté le détroit de Taïwan en octobre, a rappelé Ottawa.

Protestation chinoise

En avril, la Chine avait intercepté un navire de guerre français dans le détroit de Taïwan, considéré par Pékin comme des « eaux territoriales ».

Deux mois plus tôt, Pékin avait également protesté contre un énième passage d'un bâtiment américain dans ce détroit, dénonçant une « provocation ».

Les relations entre la Chine et le Canada sont au plus bas depuis l'arrestation le 1er décembre à Vancouver de Meng Wanzhou, directrice financière du géant chinois Huawei, sur demande des autorités américaines qui réclament son extradition.

Dix jours plus tard, la Chine avait arrêté deux Canadiens, l'ex-diplomate Michael Kovrig et son compatriote consultant Michael Spavor, les soupçonnant d'espionnage.

Deux autres Canadiens ont depuis également été condamnés à mort après avoir été reconnus coupables de trafic de drogue.

Politique internationale

International