•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bâillon et bouchons d’oreille pour repousser les négociations salariales en Alberta

Le bâtiment de l'assemblée albertaine à Edmonton.

Le projet de loi 9 a été adopté après seulement quatre jours de débats.

Photo : Radio-Canada / Laurent Pirot

Radio-Canada

Le premier ministre Jason Kenney a suscité l'indignation de l'opposition en distribuant des bouchons d'oreille à ses députés pendant les discours des néo-démocrates contre le projet de loi 9, qui repousse les arbitrages salariaux prévus par les conventions collectives des fonctionnaires.

Le projet de loi a été adopté en dernière lecture jeudi, vers 7 h, au terme d’une nouvelle séance de nuit.

Le gouvernement de Jason Kenney a limité les interventions de l’opposition à trois des quatre des stades de l’examen du projet de loi, ce qui est extrêmement rare à l’Assemblée albertaine.

Vers 23 h 30 mercredi soir, le premier ministre s'est lui-même levé pour distribuer des bouchons d’oreille à ses députés, affirme l'opposition.

« C’était une des boîtes qu'on peut acheter dans un magasin de bricolage, une grande boîte de 20 ou 30, peut-être, et il en a donné à de nombreux députés », a raconté le néo-démocrate Thomas Dang. « Il est passé dans les allées et les a distribués aux députés. »

« Je demanderais une réponse de la part des membres de la majorité, mais je vois que beaucoup portent des bouchons d’oreille roses que le premier ministre distribue en ce moment », s’est indigné le député néo-démocrate David Eggen, qui a interrompu son discours pour lever les yeux vers les conservateurs en face de lui.

Il a ensuite interpellé directement le leader parlementaire du gouvernement, Jason Nixon, pour lui demander s’il l’entendait. « Oh! il les a enlevés », a ensuite lancé David Eggen.

Jason Kenney n'a aucun respect pour les travailleurs ni pour la démocratie.

Rakhi Pancholi, députée d'Edmonton-Whitemud

« Innocent et sans conséquence »

« C'était une tentative innocente et sans conséquence pour remonter le moral du caucus du gouvernement, forcé d'écouter les insultes, les mensonges et la rhétorique exagérée du NPD pendant des heures », a affirmé l'attachée de presse de Jason Kenney, Christine Myatt.

Le projet de loi 9 permettra au gouvernement de ne pas lancer d'arbitrages salariaux avec une vingtaine de syndicats de la fonction publique, malgré les dispositions des conventions collectives. Les syndicats et l’opposition affirment que c’est une violation des droits constitutionnels des employés concernés.

Les syndicats craignent de se faire imposer des baisses de salaire sans négociations.

Le gouvernement assure qu’il veut seulement reporter les arbitrages, le temps de recevoir les conseils d’un groupe d’experts chargés de trouver des moyens de réduire les dépenses de la province.

Alberta

Politique provinciale