•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants de l’Ontario subissent déjà les effets des compressions

Des dizaines d'étudiants sont rassemblés et tiennent des pancartes dénonçant la politique de Doug Ford.

Le groupe demande à la province de fournir davantage de subventions plutôt que des prêts.

Photo : CBC/Grant Linton

Freddy Mata

L’apport du Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario (RAFEO) est sensiblement réduit pour plusieurs étudiants de la province. Mercredi la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants (FCEE Ontario) a annoncé que nombreux plusieurs étudiants qui ont reçu leur évaluation de l’aide constatent cette année une réduction entre 40 à 80 %.

La publication des évaluations du RAFEO pour l'année scolaire 2019-2020 par le gouvernement Ford suscite le mécontentement de la FCEE Ontario. Hier, des milliers d'étudiantes et d'étudiants ont vu leurs rêves de faire des études postsecondaires brisé par ce gouvernement, a déclaré Felipe Nagata, président de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants pour l'Ontario.

Selon la FCEE Ontario, certains étudiants touchés par ces réductions sont incapables de payer le coût de leur éducation.

Felipe Nagata soutient que le gouvernement prive de fonds précieux les étudiantes et étudiants ainsi que les familles à faible revenu qui en ont le plus besoin à une époque où il n'a jamais été aussi coûteux de faire des études.

Des conséquences déjà visibles

D'après la porte-parole de la Fédération canadienne des étudiants et étudiantes, Geneviève Chareft, pour sauver leurs études, certains étudiants sont obligés de trouver jusqu'à trois emplois. Geneviève Chareft indique aussi que d'autres étudiants retournent déjà chez leurs parents faute de moyens pour payer le transport afin d'aller à l'école. Lorsqu'ils n'ont pas d'autres solutions, le recours aux prêts privés est hélas la seule issue pour plusieurs étudiants, ce qui est regrettable, a-t-elle déclaré.

La porte-parole de la FCEE a affirmé la détermination des étudiants et étudiantes à poursuivre la revendication de la gratuité scolaire.

Nous continuerons à mettre la pression sur le gouvernement et à sensibiliser le public sur l'ampleur du problème, a-t-elle conclu.

Plus tôt cette année, le gouvernement de l’Ontario a réduit de 670,8 millions de dollars le financement pour le RAFEO, soit près de 30 % du financement global.

Jeudi, le premier ministre Doug Ford a nommé un nouveau ministre de l'Éducation lors du remaniement de son cabinet : le portefeuille est confié à Stephen Lecce.

A lire aussi:

Toronto

Politique provinciale