•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Transport structurant : départ du directeur des communications

    Esquisse du futur tramway de Québec

    Esquisse du futur tramway de Québec

    Photo : Ville de Québec

    Olivier Lemieux

    Le Bureau de projet du réseau structurant de transport en commun perd son directeur des communications. À peine nommé le mois dernier, François Giroux a choisi de reprendre son ancien poste de directeur adjoint au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale.

    M. Giroux a remis sa démission pour des raisons personnelles, explique le porte-parole de la Ville de Québec, David O’Brien.

    François Giroux avait été nommé à son poste le 6 mai dernier. Il touchait un salaire annuel de 150 000 $.

    François Giroux, ancien directeur des communications du Bureau de projet du réseau structurant de transport en commun

    François Giroux, ancien directeur des communications du Bureau de projet du réseau structurant de transport en commun

    Photo : LinkedIn

    Impossible de savoir si sa performance durant ces quelques semaines de travail a été jugée adéquate.

    La Ville ne fera aucun commentaire additionnel dans ce dossier, conclut M. O’Brien.

    Retour au CIUSSS

    François Giroux a choisi de reprendre ses anciennes fonctions à la Direction de l’évaluation, de la qualité, performance et éthique au CIUSSS de la Capitale-Nationale.

    Sa nomination a été approuvée lors de la dernière séance du conseil d’administration, mardi.

    Mélanie Otis, agente d'information au CIUSSS, a refusé de commenter les motifs qui ont poussé M. Giroux à retourner à son ancien emploi.

    Je peux vous dire que nous sommes très heureux de le retrouver, précise-t-elle. M. Giroux entrera officiellement en poste le 8 juillet prochain.

    Départ précipité

    Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Jean-François Gosselin, associe le départ du directeur des communications aux trois séances d'information tenues récemment par la Ville qu'il qualifie de « désastreuses ».

    « Quelques heures à peine à près la dernière mardi soir, on apprend que le directeur des communications a quitté, s'est-il étonné. Ça devait servir à rassurer la population et ça a été tout le contraire. Les citoyens sont repartis avec un paquet de questions, un paquet d'inquiétudes. »

    Il se questionne également sur le climat de travail au bureau de projet. « Quel est le moral des troupes? On sait qu'il y a beaucoup d'instabilité. »

    « C'est pas l'information qu'on a  » , rétorque Rémy Normand, président du Réseau de Transport de la Capitale. « On a doté le bureau de projet d'immenses ressources. [...] Est-ce qu'il y a un problème particulier? Moi je n'ai pas d'information dans ce sens-là. »

    Sur le départ de François Giroux après un mois en poste, Rémy Normand s'est contenté de rappeler qu'un « directeur n'est jamais seul, il y a toujours une équipe derrière ».

    Il s’agit du deuxième départ en quelques mois au sein du service des relations médias du Bureau de projet du réseau structurant de transport en commun.

    En avril, le conseiller en communication Marc-Antoine Tremblay a aussi quitté ses fonctions.

    Il avait été embauché au mois de janvier.

    Québec

    Politique municipale