•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un trou noir peut émettre un son

Radio-Canada

Un groupe d'astronomes a pu observer, pour la première fois, les ondes sonores émises par un trou noir supermassif, ce qui aidera à mieux comprendre l'un des grands mystères de l'astrophysique.

Première : un groupe d'astronomes a observé les ondes sonores émises par un trou noir supermassif. Cette découverte va certainement ouvrir de nouvelles pistes afin de mieux comprendre l'un des grands mystères de l'astrophysique.

Les chercheurs sont parvenus à observer la fréquence du son émis par un trou noir observé pendant 53 heures avec l'aide du télescope spatial américain à rayons X Chandra. Les ondes sonores émises ont pu être visualisées en utilisant une technique de traitement des images permettant de faire ressortir les infimes variations de luminosité.

Selon les calculs, le trou noir émet une note correspondant au si bémol, 57 octaves sous le do moyen. Le son est ainsi un million de milliards de fois plus grave que la limite de l'audition humaine.

Pour réaliser cette observation, Chandra était braqué sur la région centrale de l'amas contenant la galaxie Persée, à 250 millions d'années-lumière de notre planète.

La découverte d'ondes sonores intergalactiques pourrait permettre de répondre à plusieurs questions, notamment pourquoi le gaz chaud situé dans la région centrale de cet amas n'a pas refroidi au cours des dix milliards d'années écoulées. Selon l'astrophysicienne Kim Weaver, de la NASA, les ondes sonores qui traversent le gaz sont absorbées et leur énergie est convertie en chaleur, ce qui expliquerait ce phénomène

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.